Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le grand jour [ Solo ] [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre de Vaumas

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 09/01/2009
Age : 21
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas...=P

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le grand jour [ Solo ] [ Terminé ]   Mar 13 Jan - 23:22

Aujourd'hui était un grand jour. C'était le jour J, le jour tant attendu par Alexandre qui se trouvait dans le Château de son oncle, duc de Lyncia. Ce qu'il avait toujours espéré allait enfin se réaliser : avec son oncle, il irait chercher son 1er Pokemon, son tout 1er. Il était impatient et surexcité. Son oncle percevait son excitation mais ne disait rien, ravi de voir son neveu aussi enthousiaste.
La route serait longue pour aller jusqu'au Bourg-Palette où vivait le Professeur Chen. Aussi fallait-il y aller en voiture, et pas à pied. L'oncle d'Alexandre, appelé Toto par ses proches, fit appel à Jeremy, son jeune chauffeur, pour les escorter en sécurité au Bourg-Palette.
Jeremy était un conducteur qui, malgré son très jeune âge, avait beaucoup d'expérience. On pouvait lui faire confiance. Alexandre et Toto s'installèrent à l'arrière dans une somptueuse limousine noire.
Le voyage dura deux longues heures qui parurent éternelles aux yeux d'Alexandre qui perdait patience au fur et à mesure que les minutes passaient. Il craignait que les meilleurs Pokemons soient déjà empruntés et se faisait du mauvais sang juste à ce sujet. D'ailleurs, le temps n'était pas très beau car il pleuvait des cordes et Jeremy avait du mal à se repérer, d'autant plus qu'il conduisait en territoire inconnu. Alexandre et son oncle Toto étaient très inquiets à ce sujet, craignant un accident de la route.
Mais ils arrivèrent sain et sauf au Bourg-Palette, charmante ville assombrie par le mauvais temps. Au loin, sur une colline, apparaissait une maison assez petite, qui était apparemment la demeure du professeur Chen, ce qui était bizarre quand on avait idée de ce qui pouvait se trouver à l'intérieur.
Ayant commis l'erreur de ne pas emporter de parapluie, Alexandre et son oncle durent courir sous la pluie en se protégeant comme il pouvait avec leurs vestes, ce qui n'était pas d'une grande efficacité. Ils pestèrent en se rappelant que Jeremy attendait patiemment au chaud, dans la limousine, sans doute recroquevillé dans son siège brûlant.
Malgré la splendeur de la ville, les routes et les sentiers étaient assez tortueux et il fallait faire attention de ne pas trébucher en se cognant le pied contre une bosse, ce qui arriva très souvent à Toto qui n'était plus si jeune.
Ils parvinrent à la maison du professeur Chen avec des ampoules aux pieds et des éraflures au visage. Ils étaient dans un assez piètre état.
Avisant une clochette, Toto la cogna de l'index et un carillon retentit brusquement. La porte s'ouvrit sur un jeune homme, sans doute de l'âge de Jeremy, aux cheveux bruns et emmêlés
:

"Bonjour, je m'appelle Jacky. Vous désirez voir le professeur Chen?
-En effet, répondit Toto de sa voix légèrement éraillée. Mon neveu ici-présent doit avoir son tout 1er Pokemon.".
Alexandre eut un élan d'orgueil et bomba le torse. Jacky esquissa un petit sourire amusé et les fit entrer.
De l'extérieur, la maison était minuscule. Mais de l'intérieur, c'était vraiment gigantesque. On voyait de nombreuses machines, de meubles et de sortes de robots dans toutes les pièces. Ils pénétrèrent dans une salle aussi petite que la maison vue de l'extérieur où un homme aussi vieux que Toto pianotait sur le clavier d'un ordinateur gigantesque. Il ne remarqua pas la présence d'invités, jusqu'à ce que le dénommé Jacky toussote.


"Nous avons des invités, Professeur !, dit l'assistant du professeur.".
Le professeur Chen se retourna et son visage pâle s'illumina en les apercevant
.
"Bienvenue dans mon humble demeure, Sire, les salua-t-il en s'inclinant respectueusement. Je suppose que vous venez ici pour votre enfant.
-Ce n'est pas tout à fait mon enfant, rectifia Toto, surpris d'autant de politesse. Mais c'est mon neveu. Dès aujourd'hui, après être sorti de votre maison, ce sera un vrai dresseur Pokemon.
-Quel âge as-tu?, demanda le professeur Chen à Alexandre.
-Douze ans, monsieur, répondit poliment Alexandre.
-Et que souhaiterais-tu devenir?
-Je voudrais, comme ma mère, être un grand maître ne maîtrisant que des Pokemons de type Eau.
-Un peu comme, Ondine, championne d'Azuria, remarqua le professeur Chen.
-Exactement, acquiesça Toto.".
Alexandre écarquilla ses magnifiques yeux noisette car il ne l'avait pas vraiment remarqué.
Le professeur Chen pianota quelques minutes sur son super-ordinateur, se leva et fouilla dans une armoire qu'Alexandre et Toto n'avaient pas encore vu. De là, il en ressortit une sorte de console rouge qu'il tendit à Alexandre
.
"Un Pokédex !, s'exclama celui-ci, ravi, en l'arrachant presque des mains du professeur. Whaouh !".
Il n'en avait plus vu depuis de nombreuses années. Il était content d'en revoir un, et surtout de pouvoir le toucher.
"En effet, comme tu l'as trouvé, ceci est un Pokédex et il te donnera des informations sur un Pokemon que tu ne connaissais pas encore, expliqua le professeur Chen, enchanté de l'enthousiasme d'Alexandre. Il faut en prendre bien soin car il est très utile dans la capture aux Pokemons. Bien, je te laisse l'admirer et nous irons chercher ton Pokemon.".
Enfin ! Sans l'examiner sous tous les angles, Alexandre la donna à son oncle et suivit le professeur Chen qui quittait son bureau, accompagné de Jacky. Ils traversèrent de longs couloirs sombres puis entrèrent dans une pièce plus grande que toutes celles visitées jusqu'à présent.
Des employés s'affairaient à s'occuper des Pokemons restants ou à travailler sur des ordinateurs encastrés dans des murs. Le professeur Chen murmura quelque chose à l'oreille de Jacky qui mit ses mains en porte-voix et cria
:
"Votre attention, s'il vous plaît. Vous n'êtes peut-être pas prêts mais nous recevons des invités prestigieuses. C'est pour cela que nous vous demanderions de rétablir un peu l'ordre et de présenter à ce jeune garçon ( il désigna un Alexandre gêné et confus ) les trois Pokemons restants.".
Plusieurs personnes vinrent s'incliner devant Toto, se mirent en cercle et on avança une table où glapissaient trois Pokemons de type différent. Ils sautillaient d'excitation. Ils étaient très mignons et Alexandre avait envie de tous les prendre, si c'était possible. Le professeur Chen s'approcha d'eux et leur caressa la tête pour les calmer et dit à Alexandre, en désignant un dragonnet dont le bout de la queue était de feu :
"Vous avez votre Pokédex. A vous d'en savoir plus sur ce pokémon.".

Sachant déjà ce qu'il avait à faire, le beau garçon, impatient et excité qu'il était, brandit son Pokédex qu'il pointa en direction du pokémon. Il fut surpris par la voix robotique et froide de la console qui lui expliqua :

Spoiler:
 

Un pokémon de type Feu !
Alexandre grimaça. Ce n'était pas vraiment le genre de pokémon qu'il aimerait avoir. Il considérait le feu comme un élément dangereux et rien que la flammèche au bout de la queue de ce Salamèche l'effrayait.
Alexandre avait la phobie du feu depuis un incident qui s'était produit lorsqu'il était encore enfant. Et depuis ce jour, où son oncle avait failli y laisser la vile, il était traumatisé par le feu. Il détourna son regard en dissimulant sa moue de dégoût et fit face à un second pokémon qu'il trouva vraiment très bizarre. Il sut d'avance que c'était un Bulbizarre, l'un des pokémons présentés par le professeur Chen lors d'une de ses émissions. Le jeune et beau garçon fit de nouveau appel à son Pokédex
:

Spoiler:
 

Le verdict d'Alexandre fut sans appel : Inintéressant !
Il ne voulait pas de pokémon plante, et encore moins de pokémon poison. Il les estimait trop dangereux. Certes, il devait avouer que Bulbizarre avait des attaques assez efficaces, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait le choisir.
Le professeur Chen ne semblait pas d'accord avec son choix, se demandant comment il pouvait réchigner ainsi ses deux pokémons plus puissants les uns que les autres.
En revanche, le dernier pokémon plut à Alexandre. Il avait l'apparence d'une tortue et arborait un large sourire qui découvrait les extrémités de ses canines. Avide d'explications, Alexandre le désigna du Pokédex
:

Spoiler:
 

En effet, c'était le pokémon que désirait Alexandre. Il appartenait au type favoris d'Alexandre : le type Eau.
Alexandre ne voulait dresser que des pokémons aquatiques, si possible, pour des raisons inconnues. Et ce Carapuce semblait impatient et voulait à tout prix être choisi, ce qui se voyait par son regard profond plein d'intelligence
.

-C'est lui que je veux !, s'exclama précipitamment Alexandre. Je veux devenir un Maître Pokemon Eau, comme je vous l'ai déjà dit.".
Le professeur sourit, se dirigea vers une ravissante femme brune qui lui tendit cinq boules qui rappelait vaguement quelque chose à Alexandre mais celui-ci en avait oublié le nom. Il revint avec les fameuses boules qu'il donna à Alexandre et dit :

"Ce sont des Pokéballs qui correspondent à la Ball de base servant à capturer des Pokemons. Tout le monde en reçoit cinq au début de sa quête. Avec l'une d'elles, tu vas devoir capturer Carapuce qui est le Pokemon que tu as choisi.".
Alexandre avait tout compris, comme d'habitude. Il fourra quatre Pokéballs dans ses poches et garda la dernière en main. Tout le monde était rassemblé autour de lui, impatient de voir ce qui allait se passer. Carapuce se dandinait toujours pendant que Salamèche et Bulbizarre le regardaient d'un air inquiet, ayant compris qu'il allait arriver quelque chose d'exceptionnel.
Alexandre recula, inspira puis expira et poussa un cri de guerre, en balançant sa Pokéball de toutes ses forces. Salamèche et Bulbizarre hurlèrent et s'enfuirent en courant, Carapuce restant calme. Il n'eut pas le temps de faire le moindre geste que la Pokéball le cogna durement et il disparut dans un rayon de lumière rouge. La Pokéball retomba sur le sol en sautillant. De la sueur perlait sur le visage anxieux d'Alexandre et de Toto. Les minutes s'écoulèrent et lorsque la Pokéball redevint immobile, tous applaudirent en poussant des exclamations de joie. Le professeur Chen alla ramasser la Pokéball qu'il rendit à Alexandre et déclara
:

"Désormais, tu détiens ton 1er Pokemon. Il s'agit de Carapuce. Tu seras chargé de l'entraîner, de lui apprendre l'art du combat et ce sera grâce à lui que tu pourras capturer d'autres Pokemons de type Eau que tu trouveras le plus souvent dans les zones où l'humidité règne. Fais de Carapuce un Pokemon combattif et fort.".
Alexandre se retint pour ne pas pleurer sous le coup de l'émotion. Il était tellement excité qu'il n'entendit pas les "au revoir" du professeur Chen et de Jacky et il ne se rendit pas compte que lui et son oncle se dirigeaient vers la limousine où les attendait un Jeremy avide d'histoires.
Perdu dans ses rêveries, Alexandre ne répondit pas aux questions du chauffeur qui était fier de lui.
Ce fut seulement arrivé au Château qu'il reprit connaissance. Il avait sa Pokéball dans ses mains et la serrait de toutes ses forces, comme s'il craignait qu'on la lui vole. Les domestiques se jetèrent sur lui, le bombardant de questions auxquels le jeune garçon ne put répondre. Toto, mort d'épuisement, prit la parole et gronda
:

"Laissez-le donc tranquille et retournez à vos boulots. Mon neveu a besoin de reprendre ses esprits. Qu'on l'accompagne jusqu'à ses appartements.".

Bettina, le femme de chambre d'Alexandre, se porta volontaire pour l'accompagner. Mais durant tout le trajet, elle lui posa mille et une questions qui demeurèrent sans réponses.
Arrivé dans ses appartements, il s'allongea sur son lit et piqua un bon petit somme.


Le lendemain, il se rendit compte qu'il s'était réveillé très tôt. Il était 6 heures seulement. Sans doute était-ce à cause de l'excitation qu'il n'arrivait plus à dormir.
Il quitta ses appartements sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller son oncle et sa tante et descendit le grand escalier de marbre. Il se rendit aux cuisines pour prendre son petit déjeuner et se rendit compte avec surprise que son oncle était déjà réveillé, lui qui se levait à des heures tardives avec Marie-Louise, sa femme et tante d'Alexandre. Il était seul et paraissait nerveux, vu la façon dont il rongeait ses ongles.


Dernière édition par Alexandre de Vaumas le Dim 18 Jan - 21:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Vaumas

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 09/01/2009
Age : 21
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas...=P

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Suite de "Un évènement exceptionnel"   Mar 13 Jan - 23:23

Alexandre ne l'avait jamais vu dans un tel état et s'approcha de lui, inquiet.
"Mon oncle, vous allez bien?
Toto mit du temps pour répondre.
"Bonjour, Alexandre, finit-il par répondre d'un ton à sonorité faible. Assieds-toi s'il te plaît, j'ai à te parler.".
Alexandre obéit et s'assit à côté de son oncle qui commença :
"A présent que tu as un Pokémon, je suis certain que tu vas te lancer à la capture d'autres Pokemons pour atteindre ton but qui est de devenir un Maître Pokemon Eau.
Alexandre fut quelque peu surpris. Bien évidemment ! Toto était au courant de ses projets. Pourquoi lui demandait-il ça? Son ton mystérieux et énigmatique ne présageait rien de bon et le jeune garçon se sentait de plus en plus mal à l'aise.
-Oui, mon oncle, acquiesça-t-il. Je n'ai pas le choix de toute façon.".

Toto pâlit et enfouit son visage dans les paumes de ses mains. Il regarda de nouveau son neveu d'un air inquiet. L'angoisse d'Alexandre ne faisait qu'augmenter et ce dernier n'avait plus l'impression de s'adresser au Toto toujours de bonne humeur. Le Toto qu'il avait devant lui semblait vieillir de minutes en minutes alors qu'en général, il avait l'air d'un homme jeune et dynamique qui, malgré son âge avancé, était capable de parcourir de nombreux kilomètres à pieds sans se fatiguer.
Un silence glacial s'était abattu sur les deux hommes, bientôt brisé par Toto qui poursuivit, d'une voix étrangement agacée :

"Tu es comme ta mère. Déterminé et impatient. Je sais que tu vas quitter le Château pour mener la grande aventure.
-Mais, mon oncle, intervint Alexandre qui ne supportait pas de voir son oncle ainsi. Il le faut si je veux devenir comme toi, ou maman...
-Silence !, coupa sèchement Toto. Je m'inquiète tout simplement au sujet de ton père.
-Papa?".

Alexandre ne put plus dire un mot. Son père ! Qu'avait-il à voir dans cette histoire? Etait-il contre l'idée que son fils devienne dresseur? Mais...c'était impossible ! Celui-ci avait poussé son fils à mener la grande aventure pokémon.Alexandre avait l'impression que son oncle lui cachait quelque chose. Il ne comprenait plus rien. Mais son oncle était de plus en plus inquiet et monologuait, inquiet :

"S'il apprend que je t'ai emmené chercher ton 1er Pokemon, il va s'en prendre à moi et sans doute me tuer. On se fera la guerre.
-Non !, l'interrompit Alexandre, horrifié par de telles idées. Je ne comprends pas vraiment ce que Papa a à voir dans cette histoire, mais si je le découvrais, sache que je t'aiderai. Je ne sais pas pourquoi Papa te tuerait s'il apprenait que j'allais partir à l'aventure. Il a toujours voulu que je la mène, cette aventure. Il m'a même poussé à être dresseur, Maman aussi d'ailleurs. Bref ! En tout cas, si, entre-temps, Papa aurait refusé que je devienne dresseur, tant pis. C'est moi qui décide de mon avenir et j'ai décidé d'être dresseur de pokémons aquatiques, qu'il ne le veuille, ou non."

Toto fut surpris d'autant de détermination et un sourire semblable à un rictus de dégoût illumina tout de même son visage. Il ressemblait vraiment à sa mère. Il caressa les cheveux sombres de son neveu adoré, les ébourriffant encore plus qu'ils ne l'étaient déjà et reprit, sa voix s'étant légèrement éclaircie, signe qu'il avait retrouvé son ambiante gaieté .

"D'accord, fais comme tu veux. Bonne chance !".

Alexandre lui sourit et se jeta dans les bras de son oncle car il passait ses derniers instants à sa compagnie, il le savait.
Le dîner se déroula dans la bonne humeur et la joie. Tous les domestiques furent invités à déjeuner avec leurs maîtres, sous les ordres d'Alexandre qui voulait passer un dernier moment en compagnie de tous les habitants de son palace. Ce fut un instant de joie où ils ne cessaient de rigoler, de s'amuser et de faire la fête. Les domestiques, après avoir patienté pendant des jours, purent enfin questionner Alexandre sur son starter qu'il fit sortir de sa Pokéball. En voyant tout cet attroupement ravi, le pauvre Carapuce fut un peu désorienté et apeuré et resta caché pendant le reste du dîner derrière son dresseur.
Et après avoir digéré et s'être reposé, Alexandre dut quitter ceux qu'il aimait le plus au monde.
Il se trouvait actuellement devant le portail du palace, les domestiques, son oncle et sa tante, devant lui. Le silence régnait, un silence qui en disait long.
La tante d'Alexandre sanglotait bruyamment sur une cuisinière, tandis que les domestiques avaient la tête baissée, tentant de dissimuler leurs larmes qu'Alexandre voyait perler du coin de leurs yeux. Le seul qui osait encore regarder Alexandre yeux dans les yeux était Toto.
Le vieil homme restait debout, face à son neveu qu'il avait vu grandir, devenu aujourd'hui ce jeune adolescent si beau, si courageux et si intelligent. Dans ses yeux brillaient une lueur d'admiration, mais aussi une lueur de tristesse qu'Alexandre percevait. Ce dernier aussi n'était pas aussi triste qu'il voulait le montrer. Certes, il voulait rester auprès des seuls personnes qu'il aimait encore, ceux qui l'avaient vu grandir, ceux qui l'avaient chéri et élevé. Si seulement il était resté le petit Alexandre bourgeois renfermé et solitaire qui faisait l'admiration des domestiques et de sa famille en raison de son intelligence et de sa beauté.
En grandissant, Alexandre avait changé. Beaucoup changé même.
Autrefois, sa passion fut la lecture. Il était un garçon très cultivé qui passait son temps libre à lire des bouquins aussi volumineux que des dictionnaires. Puis, depuis qu'il avait appris ce que fut sa mère jadis, il s'était découvert une passion pour les pokémons. Il avait fait des recherches sur eux, les avait étudié en compagnie d'un domestique chargé de veiller sur la bibliothèque du palace de son oncle. Souvent, il regrettait de ne plus être aussi cultivé qu'avant. Mais qu'y pouvait-on? Un jour ou l'autre, il aurait bien fini par découvrir les pokémons et par les chérir, non?
A présent, Alexandre avait un but : devenir un grand dresseur de pokémons aquatiques, gagner des badges et combattre les Ligues Pokémon et éventuellement, explorer de nouvelles villes et régions. En dehors d'Azuria et du Bourg-Palette, il ne connaissait aucune autre ville et cela lui causerait sans doute du tort pour découvrir Kanto en totalité.
Bref ! Comme il l'a déjà été dit, Alexandre n'était pas spécialement triste. C'est lui qui avait décidé de quitter son oncle, et pas celui-ci. Il voulait mener la grande aventure pokémon, comme tous les enfants de son âge qu'il connaissait. Et puis, son oncle n'avait pas vraiment cherché à le retenir, lui-aussi, ce qui signifiait qu'il était d'accord de son choix? Tant mieux alors !
De plus en plus de domestiques larmoyaient en se serrant la main. Alexandre n'aurait jamais cru qu'ils l'avaient aimé à ce point. Et ces sanglots l'attristaient progressivement. Il commençait à se demander si ce n'était pas une bonne idée de rester avec son oncle. La réponse était : Non ! Il avait décidé de capturer de nouveaux pokémons et de devenir un dresseur accompli, et il ferait tout pour y parvenir, surmontant tous les obstacles qu'il croiserait.
Mais cela ne signifiait pas qu'il était insensible à la tristesse des domestiques. Aussi les embrassa-t-il un à un, sans oublier sa tante, mais ne fit pas la bise à son oncle. Vous pensez sans doute qu'Alexandre le déteste? Mais non ! Tout le monde savait bien que Toto appréciait moyennement les marques d'affection et Alexandre aussi, d'ailleurs.
Mais les deux hommes s'échangeaient des messages d'adieu via les yeux, ce qui était un moyen de communication pratique préservant la discrétion que très peu de personnes était capable d'utiliser.
Et sans adresser un seul mot à sa famille, il se retourna et s'éloigna, son baluchon sur le dos, de sa démarche droite. Les domestiques, eux, n'oubliraient jamais ce garçon si beau et si intelligent qu'ils avaient éduqué et lui crièrent :
.
"Adieu Pierre-Alexandre !
-Tu seras toujours le bienvenu, lui cria une voix de femme étrangement aiguë
Ce devait être sa tante, célèbre dans sa famille pour sa voix crécelle.
Alexandre était ému. On lui disait "au revoir" avec beaucoup d'amour et de tristesse, et lui il s'en allait, avec froideur et dureté, comme toujours. C'était très ingrat de sa part.
Et pour remercier ceux avec qui il avait vécu, il se retourna, et sans cesser de marcher, il cria, d'une voix grave, tellement grave qu'elle résonnait dans ses tympans :

-Merci.

Et un sourire ravi se dessinait sur ses lèvres fines tandis que des larmes d'émotion coulaient le long de ses joues.
Il regarda de nouveau devant lui et s'enfonça dans une forêt dense où il disparut aux yeux de sa famille.
Direction : la route 1


Suite --> Route Bourg Palette-Jadielle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le grand jour [ Solo ] [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fusilier Marin Commando Kieffer Jour J Terminé
» La Négrophobie au grand jour
» C’est le grand jour
» ODILETTE, un grand jour pour toi
» Mes Chéries de Corolle , Le Grand Jour en page 17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Bourg Palette-
Sauter vers: