Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chapitre Un] Détermination (Solo)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylver Wills

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 08/02/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
1/8  (1/8)

MessageSujet: [Chapitre Un] Détermination (Solo)   Mar 10 Fév - 9:24

Premier Chapitre
Détermination

Un crépuscule pas comme les autres.
Le dernier rayon de soleil tardait à fuir avec ses compagnons, pour laisser place entière au rideau étoilé de la nuit. Le ciel était si clair même à ce moment de la journée, comme s'il couvait de son immensité bienveillante tout ce qui se trouvait en-dessous de lui. Une petite brise faisait son tour de garde, avant qu'elle ne se rafraîchisse complètement à cause de l'absence du soleil. Ce petit spectacle unique et somptueux, personne ne pouvait le voir mieux qu'une certaine personne, postée à un certain endroit. Cette personne rêveuse n'était autre que l'Infirmière Joëlle, qui contemplait mélancoliquement ce coucher de soleil depuis le haut balcon du Centre Pokémon, dominant la petite ville terne et morne d'Argenta. Bien entendu, elle ne le regardait pas seule, il y avait son fidèle Pokémon toujours souriant, avec son petit tablier et son chapeau d'infirmier, le petit Leveinard. "Encore un magnifique coucher de soleil" se disait-elle au fond d'elle-même, en laissant échapper un soupir perdu dans les prémices du vent.

Rien ne semblait perturber la jeune infirmière qui avait toujours la tête levée vers le ciel. Le Leveinard quitta son poste d'observation pour entrer dans le centre, sans doute pour aller s'occuper des Pokémons malades laissés à l'intérieur. Seule la première étoile de la nuit était témoin du petit sourire qu'elle venait d'esquisser à cet instant, alors qu'elle reculait tout doucement, pour aller rejoindre ses assistants Pokémons. Seulement, alors qu'elle avait entreprit une démarche hésitante, ses pas furent stoppés par des bruits venant de l'horizon, non loin de là. Sans s'en rendre compte, elle avait déjà fait demi-tour pour voir d'où venait ces bruits. Ce qu'elle put voir était indescriptible avec des mots, tellement c'était chargé d'émotions.

Sous le regard des étoiles, deux silhouettes se dessinaient en face du Centre Pokémon, une grande et une, facilement reconnaissables. Un humain et un Pokémon, rien de plus simple. Sans doute un Dresseur et son Pokémon. Le plus étrange était leurs mouvements. Au loin, on voyait juste les silhouettes intervertir leurs positions. Ce fut quand ils passèrent sous les lumières des lampadaires qui jonchaient le chemin vers le centre, et seulement à partir de ce moment-là, que l'on put voir exactement ce qu'il en retournait. Un grand jeune homme aux cheveux argentés, voire blancs, courrait avec un grand sac au dos, en zigzagant. Le petit Pokémon qui était devant lui faisait la même chose que lui, avec des poids attachés aux pattes. Ce Pokémon, à vue d'oeil, c'était un Riolu. Un Riolu dans cette région? C'était extrêmement rare, seuls ceux qui venaient d'autres régions en possédait. Néanmoins, le petit Pokémon courrait bien plus vite que le jeune homme. Attiré par cette scène, l'Infirmière Joëlle décida de descendre à l'accueil pour les y attendre, à l'allure où ils courraient ils étaient sur le point d'arriver. C'était juste. A peine était-elle revenue à son poste que les deux inconnus traversaient le hall du Centre Pokémon.


-"Bienvenue au Centre Pokémon d'Argenta !", commença t-elle, "Est-ce que je peux vous aider?"

Une question dont la réponse était assez évidente, mais il fallait qu'elle soit posée. Le jeune homme avait la tête baissée, les mains sur les genoux, laissant la sueur couler le long de son visage. Le petit Riolu était quant à lui étendu de tout son long au sol, comme s'il n'arrivait plus porter le moindre muscle de son corps. Ce n'était pas étonnant, ils étaient tous les deux essoufflés. L'infirmière demanda à Leveinard de partir chercher une bouteille d'eau fraîche avec deux verres, alors qu'elle alla à la rencontre des deux potentiels patients. Sans se soucier de l'hôtesse du bâtiment, le jeune garçon ne posa pas son sac, mais défit les poids que portait le Riolu aux pattes arrières, ainsi que ses pattes avant. Seulement après, il retira son sac et son t-shirt, juste devant Joëlle, qui se plaça une main sur le visage, comme gênée par ce qu'elle voyait. Le jeune homme lui fit face, après repris sa respiration. A genoux, il posa sa tête au sol, comme s'il voulait lui faire une demande très importante.

-"Bonsoir Infirmière Joëlle ! Je m'appelle Sylver, je suis un Dresseur de Pokémon, et je vous demande de nous héberger mes Pokémons et moi dans ce centre pour cette nuit, s'il vous plait."

Il était déterminé, c'est tout ce que l'on pouvait dire à ce stade. Le teint de l'infirmière rosit, ne sachant pas quoi faire. Par pure coïncidence, le Leveinard revint avec la bouteille d'eau et les verres, une sacrée chance plutôt. A ce moment-là, le jeune Dresseur sortit son Pokédex pour enregistrer les données sur le Leveinard, même s'il le connaissait déjà. D'un geste gracieux, le plus gracieux qui soit, l'infirmière remplit les verres et les tendit vers Sylver.

-"Vous semblez vraiment fatigués....Tenez, buvez, ça vous rafraîchira. Vous pouvez rester pour la nuit si vous le désirez."

Elle eut à peine sa phrase que le jeune Dresseur s'inclina indéfiniment pour la remercier. Il prit le verre et fit boire son Riolu, tout doucement, alors qu'il était encore couché. Aussitôt, son visage se tourna à nouveau vers l'infirmière Joëlle, qui comprit tout de suite ce qu'il voulait lui dire. Ni une, ni deux, elle prit le petit Riolu dans ses bras et l'emmena vers une des chambres du Centre Pokémon. Pendant ce temps, Sylver, guidé par le Leveinard, se dirigeait vers la douche. Après une bonne séance d'efforts, une bonne douche ça fait toujours du bien. L'eau était ni trop chaude ni trop froide, juste parfaite. On voyait bien là l'utilité des Centres Pokémon. Un lieu de repos et de détente pour les Pokémons comme pour les hommes eux-mêmes, un petit paradis du Dresseur.

Environ une demi-heure après, le jeune Dresseur était sorti de la douche et avait changé de vêtements - vêtements de rechange qui se trouvaient évidemment dans le sac qu'il portait - pour aller ensuite retrouver le hall. L'infirmière s'y trouvait, elle lui affirmait que le Riolu se reposait tranquillement dans une salle de soins. Malgré tout, une question lui brûlait les lèvres.


-"Dites-moi, Sylver, pourquoi courriez-vous ainsi, d'une belle étrange manière?"

-"On s'entraînait.", répliqua t-il avec une certaine douceur dans la voix, complètement calmé par la douche, "C'était une idée de Stalk."

-"Stalk? Vous vous parlez de votre Riolu?"


Un simple hochement de tête pour acquiescer les dires de l'infirmière. Dans une explication simple et détaillée, Sylver lui expliquait les raisons de cet entraînement. Stalk le Riolu était le troisième Pokémon qu'il avait eu. En venant dans le Kanto, il voulait à tout prix combattre le premier, avant ses deux autres compagnons Pokémons. Seulement, il lui fallait encore un peu d'entraînement pour affronter le Champion de l'Arène d'Argenta. Avec la flamme de la détermination, Stalk avait commencé à courir en sautillant, comme pour s'entraîner à esquiver. Face à une telle volonté, Sylver ne pouvait que l'aider à aller de l'avant. C'est pour ça que le petit Riolu avait des poids attachés aux pattes avant et arrière. Emue par cette petite histoire, Joëlle le conduisit à la chambre du Pokémon, avant de les quitter pour se remettre au travail.

Stalk avait une adorable petite bouille quand il dormait, c'est ce que pensait Sylver en tout cas. Lui frôlant juste la tête avec une de ses mains, le jeune Dresseur décida de sortir à l'étage, pour s'appuyer à son tour au balcon, comme l'avait l'infirmière Joëlle auparavant. "Les étoiles étaient vraiment magnifiques ce soir" disait-il, le regard perdu dans ce panel étoilé.

Une nuit calme et reposante.
C'est de cette manière qu'on pouvait qualifier le petit séjour qu'avait passé Sylver dans ce Centre Pokémon. Court séjour certes, mais il était loin d'être fini. Secoué par les rayons du soleil qui transperçaient les rideaux de la chambre, le jeune Dresseur n'eut d'autre choix que de se réveiller. Un petit coup d'oeil à sa Poké-Montre, il était quand même assez tôt. Une journée qui s'annonçait chargée, il fallait donc commencer par se tirer du lit, pour pouvoir la prendre du bon pied. Les bras en l'air, en s'étirant, il se redressa complètement, les yeux fermés. Il les ouvrit lentement, laissant ses pupilles s'habituer à la lumière du jour, pour ne pas les exploser dès le réveil. Une fois ouverts, la première chose qu'ils virent étaient le petit Riolu qui était couché sur le lit, endormi et recroquevillé en boule contre ses jambes. C'était mignon. Il avait du se réveiller durant la nuit et était parti à la recherche de son Dresseur. Inconsciemment, sa main s'était posée sur la tête du petit Pokémon, dont les oreilles s'étaient relevées, un oeil entreouvert. Et oui, c'était l'heure de se réveiller.

Après une dure lutte acharnée pour sortir de la chambre, les deux compères descendirent dans le hall, où ils virent l'infirmière Joëlle dormir à poings fermés. Au même moment, un Leveinard apparut avec un drap blanc plié et le tendit vers Sylver, le visage tout joyeux. Le jeune homme avait compris ce qu'il voulait lui faire faire. Délicatement, il récupéra le drap de ses petites mains, le déplia et le déposa sur l'infirmière, pour la recouvrir totalement en laissant juste une partie des épaules et la tête dépasser. Pour dormir ainsi sur le fauteuil du hall, elle avait du veiller toute la nuit sur les Pokémon. C'était quand même un sacré travail que celui d'infirmier Pokémon. Du courage, de la passion et de l'amour pour les Pokémon, voici ce qu'avait la petite Joëlle. En la regardant dormir ainsi, entièrement rassurée et satisfaite, le sourire collé à ses lèvres, elle était juste magnifique aux yeux de ceux qui pouvaient la voir. Mais bref, ce n'était pas le moment de penser à ça. Réflexion faite, il était temps de poursuivre la route vers l'objectif qu'ils s'étaient fixés, c'est-à-dire l'entraînement. Au besoin, ils repasseront par le centre Pokémon, pour se reposer ou se soigner, ils n'allaient bien loin.

Sac au dos en place, toutes affaires récupérées, rien ne pouvait les empêcher de partir désormais. Leveinard veillait sur l'Infirmière Joëlle, il n'y avait pas donc pas à s'inquiéter. C'est ainsi que Sylver et Stalk sortirent du Centre Pokémon, en prenant une bonne inspiration. L'air frais du matin, quoi de mieux pour se mettre en forme? Oh? Le regard du jeune Dresseur se posa sur un petit tas de fleurs orphelines qui poussaient indépendamment sur un rocher. Il en prit une et alla la déposer dans les cheveux de l'infirmière, pour la remercier pour tout ce qu'elle a fait. Maintenant, tout avait été fait, c'était l'heure de partir ! Direction : Forêt de Jade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Chapitre Un] Détermination (Solo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Warhammer 40.000 : Dawn of War II sur PC
» Going Solo de Roald Dahl
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Argenta :: Centre pokemon-
Sauter vers: