Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aurevoir, Bourg-Palette. [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinji Hansaku

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 13/02/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Aurevoir, Bourg-Palette. [ Terminé ]   Sam 14 Fév - 16:34

Et il quitta le foyer.



TiiiiiiiiiiTiiiiiiiit ! TiiiiiiTiiiiiiiit ! TiiiiiiiiiiTiiiiiiiit ! Tiiiiiiiouuuw…

Une main juvénile venait stopper ce satané bruit électronique du réveil matin. Que c’était désagréable à l’ouïe mais en même temps, c’était le but, si jamais on devait se dépêtrer des bras de Morphée, un bruit doux et délicat ne pourrait rendre cette office, cela tombait sous le sens.

Un air bougon ajouté à quelques râles étouffés émanèrent de la petite bouille du garçonnet, signe de son retour des nuages de la nuit. C’était une réaction en somme systématique lorsqu’il retrouvait ses esprits après avoir passé une nuit bien revigorante et agréable.
Ses petits poings vinrent frotter les paupières témoignant encore de sa fatigue avant qu’il ne les ouvre par d’imperceptibles clignement d’yeux. Les prunelles rougeâtres du petit bonhomme, à peine discernables par le plissement de son regard, se posèrent un instant sur le réveil pour constater de l’heure, puis sur le plafond décorés de babioles en tout genre.
Peu à peu, à mesure que les secondes défilaient, les lippes de sa bouche s’étiraient pour donner naissance à un sourire franc et satisfait. Puis, ses lèvres s’entrouvraient pour laisser filer quelques murmures tiraillés par le peu d’efficacité des cordes vocales au réveil.


« C’est ! C’est ! »

L’air mollasson laissa alors sa place à un regain manifeste d’énergie symbolisé par ce tout petit corps qui se dressait avec vivacité sur le matelas et la couette à l’effigie de Dracaufeu.
« C’est aujourd’huiiiiiiii !!! » La voix toujours striée par la genèse du réveil, cela donnait des sons grinçants et particulièrement néfaste à une oreille non avertie. D’ailleurs au rez-de-chaussée, la mère de Shinji eut un sursaut à cette occasion lorsqu’elle préparait le petit-déjeuner de son fils chéri.
Toujours avec cet enthousiasme débordant, le garçon alla rapidement dans la salle de bain tout en choppant sa tenue. On entendit des petits bruits de pas tout mignon marteler le plancher du couloir menant audit lieu.

Dans la salle de bain, Shinji s’y croyait déjà avec son Dracaufeu au plateau Indigo. Il voyait son pokemon favori valdinguer ses adversaire par la simple puissance des bourrasques provoquées par la magnificence des ailes du dragon de feu. Pour les plus récalcitrants, il avait la parfaite vision de son Champion déverser sa chaleur volcanique dans un dédale de flammes à en faire limite désintégrer la roche. Que de présomptions, avouons-le.
Mais il était comme sa Shinji, rêveur, idéaliste à souhait. Il pouvait se retrouver avec aisance dans un monde façonné par son imagination infantile.


« Dracaufeu ! Lan…??!! »


« Shinji dépêche toi ! Allez-allez-allez au trot ! »
Cria sa mère à son encontre, par delà les murs.

« Ahem, oui maman j’arrivEUUUH ! »
Râla-t-il lorsqu’on le perturba dans son match imaginaire. Un scandale oui.

Mais il fallait se rendre à l’évidence, cela faisait une bonne vingtaine de minutes qu’il était dans la salle de bain à se croire dans une situation précoce alors même qu’il n’avait pas encore reçu son premier pokemon.
Retour sur terre par la grâce maternelle. Shinji vit d’un œil nouvellement réaliste qu’il était encore en caleçon à se pavaner devant le miroir. Une grimace rapidement évanouit par un rire communicant. Que c’était versatile, l’esprit enfantin.

Il fit sa toilette et s’habilla illico presto. Il n’était pas en retard mais il flirtait dangereusement avec les limites du convenable. Tout ceci fait, il déboula dans les escaliers, semblable à une attaque Hâte d’un pikachu électrisé.


« Hihi ! J’suis à l’heure ! » Se félicita le petit garçon devant ses parents lorsqu’il prit place à table pour dévorer tout ce que sa mère avait préparé pour l’estomac de son petit homme.

« Doucement Shinji, personne ne va voler ton petit déjeuner. »
Lui recommanda sa mère bien que celle-ci ne put réprimer un ris à la vue de son gamin de fils qui affichait une bouille bafouée par le chocolat.


Pendant qu’elle laissait son fils manger, la maîtresse de maison se tourna vers le plan de travail, là où reposait encore un reste de gâteau d’anniversaire de la veille. Des bougies rouges consumées ici et là. Un soupir amer, saupoudré d’une tristesse palpable la gagna. Et oui, la mère de Shinji devait aussi se rendre à l’évidence, son fils était sur le point de prendre son envol et partir vagabonder un peu partout dans le monde pour vivre son rêve.
Réaction tout à fait naturelle, elle était triste mais aussi inquiète mais ce fait, même lorsqu’il sera adulte elle ressentira ce genre de choses. Le père du petit garçon alla réconforter sa moitié d’un geste tendre autour des épaules.
Quant à Shinji, une œillade alla se perdre au niveau de ses parents. Il était jeune, certes, mais il semblait comprendre. Il eut par conséquence une drôle de mine avant de s’exclamer :


« Dracaufeu et moi on vous dédiera la victoire à la Ligue Pokemon ! »

Ceci eut pour effet de sortir les parents de Shinji de leur pensées. Ceux-ci dirigèrent leur corps en direction du fruit de leur amour.
Un rire les gagna lorsqu’ils virent que leur fils avait aggravé la situation sur son visage, du chocolat, il en avait désormais partout, de la mie de pain traînait également. Sans parler de la pâte à tartiner qui zébrait sa dentition lorsqu’il souriait.


« Ralalala Shinji… » Souffla sa mère tout en choppant un chiffon pour réparer les dégâts.

Ce n’était pas tout ça mais la neuvième heure de la journée arrivait à grand coup d’aiguille sur l’horloge du salon. Loin de lui l’idée de faire attendre le Professeur Chen. Alors Shinji se leva péniblement, le faciès partiellement tiraillé.

« J’dois y aller…Mais j’ai mangé trop vite j’crois. » Se plaignait-il.

« Maman te l’avait dit Shinji. »
Que son père ne manqua pas l’occasion de lui rappeler.

Et c’est également l’occasion de rappeler qu’il faut toujours écouter les recommandations de sa mère ! Si-si ! Bref.
Shinji se dirigea d’un pas lent en direction de son sac, prévu pour son périple. Une main sur le ventre pour tenter de soulager cette douleur à l’estomac…peut-être que le fait de quitter le cocon si confortable et plein d’amour lui martelait le for intérieur également…Sans doute.

Maintenant, c’est vers la porte qu’il se traîna. C’était le moment, le véritable instant.
Ses parents accompagnèrent naturellement Shinji sur le parvis de la maison avec cette appréhension similaire, celle de laisser leur tout jeune fils se confronter à d’éventuels danger. Shinji se tourna vers eux avec un sourire qui cachait en réalité sa peine et sa peur.


« Tu feras attention à toi. Ne fais pas confiance aux gens bizarres. Ne mange pas de chocolat après seize heures. Lave toi derrière les oreilles. N’oub… » La maman accroupit pour être à la hauteur de son fils fut coupée dans son élan.

« Maman… !»

« Oui tu sais tout ça. Ahem. En tout cas mon petit chou, je t’aime. »


« On est fier de toi fiston, quoiqu’il arrive. »


Et voilà ! Ils en rajoutaient une couche. Les lèvres de Shinji sont soudainement tremblantes. Les perles salées commençaient à lui piquer les iris rouges.
Vite ! Il ne devait pas éclater en sanglot, non ! Alors il se dégagea de l’étreinte de sa maman pour filer dans une course hâtive. Enfin, quelques mètres plus tard, il stoppa sa course par un dérapage contrôlé qui souleva la poussière du chemin terreux et fit marche arrière pour aller serrer une dernière fois ses parents au niveau de la taille.
Ceci fait, il reprit sa cadence infernale pour se rendre chez le Professeur Chen.


Dernière édition par Shinji Hansaku le Mer 18 Fév - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Hansaku

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 13/02/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Aurevoir, Bourg-Palette. [ Terminé ]   Sam 14 Fév - 16:36

Direction le laboratoire !

Shinji était donc en route vers le Laboratoire du Professeur Chen. Chemin qu’il connaissait par cœur étant donné que le jeune garçon passait son temps à flâner vers les enclos pokemon pour les admirer. Autant dire qu’il pouvait s’y rendre les yeux fermés après avoir tourné cinq fois sur lui-même.

Il avait regagné ce sourire qui le caractérisait tant. Le plaisir de bientôt recevoir son premier pokemon sans doute. L’excitation était palpable. Comme à son habitude, il prit le temps pour aller observer quelques créatures qui peuplaient les réserves naturelles du Professeur. Le territoire proposé était tout simplement gigantesque, un cadre idéal pour préserver le mode de vie de ces pokemon. Raison pour laquelle la bâtisse expérimentale du savant se trouvait à l’écart du reste du village.


« Désolé mais j’ai trop trainé, à bientôt les Poissi’ ! Je m’en vais conquérir la Ligue ! » S’exclama le garçonnet avant de quitter la berge de l’un des étangs.

« Poissi’-poissi-poissirèènes ! » Que répondirent les pokemon poissons à l’encontre de Shinji. Ceci avait certainement le ton d’un au revoir accompagné d’encouragements.

Shinji avait connaissance d’un petit panel de créatures mystiques. Fruit de toutes ces heures passées avec elles mais eu delà de cela, il n’avait aucune idée de la façon de les dresser, ni même comment il fallait procéder lors d’un combat. Comme tout le monde, il avait déjà vu quelques confrontations à la télévision et lu quelques ouvrages spécialisés mais entre la théorie et la pratique, le fossé était en tout état de cause, énorme.
Mais le garçon à la chevelure flamboyante ne se souciait pas encore de ces petits détails. Il sera confronté bien assez tôt à son attribut néophyte en la matière. Pour l’heure, il reprit sa course.

Et ses petites foulées s’achevaient enfin à destination. Il était là, arrivé devant le laboratoire du Professeur mondialement connu. La petite main de Shinji vint se déposer sur la porte d’entrée afin d’ouvrir celle-ci. Sans tarder plus que ça, il s’aventura au sein du corridor central pour parvenir jusqu’à la salle principale du rez-de-chaussée, là où siégeait le professeur Chen la plupart du temps.
Les prunelles rougeâtre du garçon se voulaient inquisitrices. En effet, elle cherchaient du regard ladite personne rapidement secondées par quelques paroles.


« Prof’Cheeeeen ! Professeuuuuuuur ? Vous êtes là ? J’viens chercher mon Salamèche ! »


Et le savant était en effet pas très loin puisqu’il était penché sur l’une de ses machines bizarres. Le professeur Chen se redressa pour porter son attention sur le nouveau venu.

« Oh bonjour Shinji. J’ai justement préparé ton pokemon, suis-moi. »

Le minois du bambin s’affaissa franchement. Les yeux pétillants et le sourire qui dévoilait sa dentition parfaite. Il emboita rapidement le pas du professeur pour le suivre vers la table où reposait une pokeball, celle contenant la créature tant convoitée par Shinji.

« Depuis le temps que j’attends ce moment Professeur ! J’vais tout faire pour bien m’en occuper. »
S’extasiait-il, ayant de plus en plus de mal à tenir en place alors que son regard ne cessait de fixer la pokeball.

« Je n’en doute pas Shinji, je sais que tu vas bien t’occuper de lui. C’est la base pour être un bon dresseur, garde toujours sa en tête mon garçon. » Prodigua Chen avant de se saisir de la pokeball et la tendre vers Shinji. « Tiens, te voici désormais dresseur pokemon ! »

« J’peux le voir Professeur ? »
Demanda le garçonnet en se saisissant de son nouveau bien.

« Bien-sûr ! » Rétorqua promptement le savant.

Alors sans en ajouter davantage, Shinji tendit la pokeball et par on ne sait quel miracle, un rayon rouge fluorescent jaillit pour enfin matérialiser la créature en question.







« Salaaaaamèèèèèèèèche ! » Cria le pokemon.

« Ah ah ! Il est supeeeeeeeeer ! Une tête toute mimi ! Rouge comme mes cheveux ! La flamme et tout et tout ! »

Shinji passa le pokemon sous toutes les coutures, le touchant, l’admirant, ce qui amusa Salamèche au même titre que le professeur.


« Sala’ ! Sala’! Salamèche ! »

« Ah oui Shinji, j’ai aussi tout ça à te donner : cinq pokeball pour tes probables captures, une carte de la région et surtout, le Pokedex. »

« Gnééé ? Ca sert à quoi le truc là ? »

« Le pokedex ? C’est un appareil que j’ai conçu, c’est une sorte d’encyclopédie Pokemon. Avec ça, tu pourras avoir de plus amples informations sur les pokemon que tu rencontreras durant ton parcours. C’est une source d’informations précieuses et qui sait ? Peut-être que tu verras des pokemon que je n’ai pas encore eu la chance d’approcher. »


« Ah ouais ?! C’est super bien le truc là aussi. »


Shinji rangea tout ce petit matériel dans le sac en bandoulière qu’il a pris pour le voyage. Il montra le pokedex à Salamèche qui leva ses petits bras pour approuver. Le garçon vérifia si l’enveloppe contenant de l’argent confiés par ses parents était encore là, c’était bien le cas.
Ceci fait, il porta de nouveau ses iris rouges sur son pokemon avant de lui adresser quelques mots.


« Bon Salamèche, t’es prêt pour l’aventure ? »


« Salaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

Sur cette note salvatrice de bonne volonté, le pokemon feu regagna la pokeball. Shinji replaça la sangle de son sac puis quitta la salle principale accompagné du Professeur. Celui-ci le guida jusqu’au parvis avant de lui prodiguer ses derniers précieux conseils.

« Voilà Shinji, tu viens de t’embarquer dans quelque chose de difficile mais merveilleux. Beaucoup de gens aspirent au même objectif que toi alors n’oublie pas non plus que peu importe le caractère de tes pokemon, ils donneront le meilleur d’eux si tu en fais autant et que tu leur fais confiance. C’est la seule chose que je puisse te confier. Pour le reste, vis ton expérience mon garçon. »


« Merci Professeur Chen ! Je ferai de mon mieux ! »

« Et c’est tout ce qu’on te demande Shinji. Maintenant, vas-y, le monde et la ligue t’attendent. »


« A bientôt Professeur ! Merci encore ! »


Et c’est sur ces au revoir que Shinji quitta le domaine du laboratoire en trottinant, ne manquant de lancer quelques signes au Professeur Chen qui suivait du regard le départ de ce tout jeune dresseur.
Quitter le domaine était également synonyme de franchissement des bordures de Bourg-Palette, le chemin principal le dirigera vers les hauts plateaux entre le village et Jadielle.

Une nouvelle fois, les premières pages d’un dresseur étaient quasiment similaire mais ce qui rendait la chose attractive, c’était qu’aucunes pages correspondants à la suite des aventures n’étaient les mêmes. En l’occurrence, Shinji se dirigeait vers son lot de surprise et nul ne pouvait prédire ce allait lui arriver dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aurevoir, Bourg-Palette. [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DontTellMyGrandsonShipping [Red x Professeur Chen]
» [Guide] Place festival (sun/moon)
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Dessin avec la palette graphique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Bourg Palette-
Sauter vers: