Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confrontation sur le port

Aller en bas 
AuteurMessage
Anatole Seriko

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 27
Localisation : Sur un nuage

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Confrontation sur le port   Dim 8 Mar - 18:20

Le jour commençait a tomber, les ombres s'agrandissaient, créatures sinistres et rampantes qui dévoraient lentement la ville pour l'offrir tout entière a la nuit.
Anatole s'était arrêté, les mains sur les hanches, et admirait du haut d'une petite colline le paysage qui se déployait sous ses yeux. Il resta ainsi quelques instants, tant pour s'imprégner du paysage que pour reprendre son souffle et ménager ses jambes, cassées par sa longue marche du jour. En effet, comme tout bon Universitaire, Anatole était habitué a rester toute la journée assis sur une chaise, et cette première randonnée lui avait occasionné de nombreuses ampoules et courbatures.
Mais malgré cela, il était finalement arrivé a sa première étape.
"Carmin-Sur-Mer, le port aux crépuscules flamboyants" disait le guide.
Bien qu'il fût manifestement trop tard pour admirer l'un des légendaires couchers de soleil dont parlait le bouquin, Anatole Seriko savait qu'il allait enfin pouvoir profiter d'un bon lit douillet, Ce qui était le plus grand bonheur dont un voyageur fourbu puisse rêver.


Il dévala donc la pente, suivi de près par Léopold


***


Apres avoir passé la nuit dans une petite auberge non loin du port, Anatole prit un solide petit déjeuner, il paya son hôtesse, la remercia, et décida de faire une petite promenade en ville.
En passant devant le Centre Pokémon, il se souvint que ses deux Pokémons avaient durement combattu la veille, et qu'ils méritaient bien un peu de repos. Il entra donc.

Anatole Seriko n'avait pas vu de sa vie énormément de Centres Pokémon, cependant il remarqua quand même que la file des gens qui se pressaient autour de l'infirmière Joëlle était anormalement longue. Les deux Leveinards de garde semblaient complètement débordés, et couraient sans cesse, va et vient perpétuel entre le bureau d'accueil et les blocs opératoires pour Pokémon. Il se rangea dans la file et attendit patiemment.

Au bout d'une demi-heure environ, il arriva enfin en vue du bureau de l'infirmière.
Alors qu'il allait faire un esclandre mémorable au sujet de "Ces fichus centres médicaux ou l'on doit attendre des heures pendant que nos Pokémon sont entre la vie et la mort et que chaque seconde compte" il réalisa l'état dans lequel étaient la plupart des Pokémon qui l'entouraient.
Certains étaient lacérés atrocement, d’autres portaient de vilaines traces de brulures. Certains transpiraient a grosse goutte, luttant avec acharnement contre la mort.

Comparé a eux, Psykokwak et Léopold se portaient comme un charme.


- Vous aussi, vous revenez du ponton ?

L'infirmière s'adressait a un petit homme chauve qui portait dans ses bras un Nosferapti dont l'aile droite formait un angle bizarre.
Il hocha la tête et afficha un air soucieux:


- C'est grave? Il va s'en sortir?


- L'aile droite est visiblement cassée, et je peux voir sur son corps des traces de brulures du premier et second degré. Il lui faudra du temps pour se rétablir. Il survivra, mais il pourra peut être ne plus jamais voler.

Alors que l'homme se tordait les mains, anxieux et impuissant, l'infirmière plaça le Pokémon Chauve-souris dans un petit brancard a roulettes, qu'un Leveinard s'empressa de pousser vers un des blocs opératoire du centre.


- C'est a qui?

Anatole s'avança, et présenta ses Pokémon.


- Ils auraient besoin d'un peu de repos, avant que nous reprenions la route.


- Dans ca cas, veuillez vous assoir sur un fauteuil à côté. Nous prenons en priorité les cas d'urgence, et Dieu sait s'il y en a...

Et voila, ca valait bien le coup de faire toute cette queue!
Par curiosité, Anatole demanda quand même:


- Qu'est il arrivé a tous ces Pokémon?


- Il y a un dresseur apparemment très puissant sur le ponton, près de l'Office Maritime. Depuis ce matin il défie tous ceux qui passent de l'affronter dans un match Pokémon.
Tous ceux qui ont essayé s'y sont cassé les dents...
Et moi, je suis débordée.

Anatole sortit et se dirigea vers ledit ponton, afin de voir de quoi il retournait.
Arrivé a l’endroit indiqué, il eut du mal a en croire ses yeux :
Sur l’édifice de bois, un match avait lieu, opposant un Salamèche a un Nidoking.
Le combat venait apparemment juste de commencer. Anatole s’approcha et prit place dans la foule de curieux qui entourait les deux belligérants.


- Salamèche, attaque tranche puis Déflagration !


Sous les yeux médusés du public, le petit Pokémon Feu sauta sur son adversaire, lui infligeant de ses griffes trois profondes entailles sur le visage. Puis, alors que Nidoking faisait un pas en arrière, encore sous le choc, une immense gerbe de flammes en forme d’étoile jaillit de la gueule du Salamèche, propulsant le Pokémon Perceur comme un fétu de paille. Le choc contre le mur fut presque aussi terrible que la puissante attaque de feu, et eut raison de toute la bonne volonté de Nidoking, qui s’effondra.


- Nidoking est incapable de poursuivre le combat. Salamèche est, une fois de plus le vainqueur !


Celui qui venait de parler était un jeune homme d’une vingtaine d’année. Il était grand, blond, le regard clair, mais perçant.
Il portait un simple T-shirt blanc et un jean. A son cou était accrochée une Pokéball en pendentif, qu’il tripotait d’un doigt distrait.


- Alors ? Quelqu’un d’autre a envie d’essayer ?

Il parlait d’une voix traînante, avec l’assurance de celui qui ne doute pas de sa force.


- *Ma parole, mais il a l’air encore plus prétentieux que moi !!! *

La foule retenait son souffle. Elle qui n’avait pas arrêté de jacasser, de piailler d’excitation pendant le peu de temps qu’avait duré le combat, elle s’était soudainement enferrée dans un mutisme de tombeau.


- Personne ? Pas une personne qui aye un minimum de courage ? Vous êtes donc tous des pleutres, c’est ca ?

Cette fois, c’était plus que ce qu’Anatole pouvait supporter. Il devait réagir. Cela avait tourné a l’insulte personnelle, et il sentait le sang bouillir a l’intérieur de ses veines. Il fit un pas en avant, une boule s’était formée au niveau de sa cage thoracique.


- Tu feras moins le fier quand je t’ aurai transformé en Hachis Parmentier !

Le jeune homme leva les yeux et sourit.
Le combat pouvait commencer…


Dernière édition par Anatole Seriko le Dim 15 Mar - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatole Seriko

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 27
Localisation : Sur un nuage

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Confrontation sur le port   Dim 15 Mar - 14:01

-Je suis prêt...

Anatole et son nouveau challenger se faisaient face.

Leurs deux attitudes respectives semblaient diamétralement opposées:
Alors que le jeune homme respirait le calme, souriant et sur de lui, Anatole ne cachait rien de la rage qui l'habitait, et qui allait en s'intensifiant:
Ses lèvres retroussées légèrement laissaient apparaitre le combat sans merci que se livraient ses dents, qu'il serrait a s'en faire mal.

Les personnes les plus proches de lui pouvaient apercevoir sa veine temporale palpiter légèrement.

Tout son corps était animé de tremblements de rage, et sa posture avait quelque chose qui tenait du Pitbull sur la queue duquel on aurait marché.

Il desserra son poing, dévoilant les petites marques, profondes et blanchâtres, que ses ongles avaient laissé dans ses paumes.
Sa main se baissa et décrocha une Pokéball de sa ceinture.

Fallait pas le traiter de pleutre, c'est tout...

Cependant une petite sonnette d'alarme résonnait dans son esprit: Ce petit lézard, d'apparence chétif venait d'envoyer au tapis, avec une facilité déconcertante, un monstre qui faisait au moins le double de sa taille et cinq fois son poids. Il ne fallait pas, surtout pas, le sous estimer.

Anatole pressa mentalement le bouton "Snoose".

La morale, ce serait pour plus tard. Ce qui comptait présentement, c'était d'éclater ce frimeur et de lui faire manger son sourire.

Il jeta donc la Ball qui contenait Léopold, avec la force et la rage d'un joueur de Baseball professionnel qui dispute le dernier point


VS




-Léopold! Attaque Coup'd'Boule!

Le Pokémon Hypnose s'exécuta, se jetant a corps perdu sur sa cible.
Mais Salamèche n'eut aucun mal a anticiper l'attaque, et fit un pas de coté pour l'esquiver.
Léopold, qui s'était déjà jeté en avant, se rendit compte trop tard que sa cible avait changé de place, et s'écrasa violemment au sol.

-Salamèche! profites-en pour lui envoyer une attaque Déflagration!

A ces mots, le petit lézard de feu bascula la tête en arrière, prenant son inspiration en vue de projeter son terrible souffle enflammé.

Léopold! Fais attention!

Le Pokémon psy roula a temps sur le côté, afin d'échapper a la puissante attaque feu.
A l'endroit même ou il se trouvait une seconde plutôt, était apparu sur le ponton un gros trou en forme d'étoile, dont les bords se consumaient doucement.

-Dis moi,
Railla le dresseur aux cheveux blonds,
Ton Pokémon n'attaque pas? Il ne sait donc faire qu' esquiver ? L'as tu seulement entraîné?

Quelle question! Bien sur qu'il l'avait entraîné! Anatole réfléchit un moment: Oui, il y avait eu, bien sûr, la capture de Psykokwak, où Léopold avait finalement triomphé du palmipède migraineux.
Et puis...Il y avait aussi ce petit combat qu'il avait disputé alors qu'il était étudiant. Un autre élève l'avait provoqué en duel, dans la cour de récréation. Mais pouvait on vraiment compter cela comme un combat? En plus, il avait perdu...

Non, il fallait bien se rendre a l'évidence, il n'avait jamais pensé a entraîner sérieusement Léopold.

Soudain une puissante attaque Lance- flamme jaillit de la gueule de Salamèche, percutant le Pokémon psy de plein fouet.
Alors seulement, alors que son Pokémon tombait au sol, inconscient, il se rendit compte qu'il avait fait une erreur.

-Soporifik est incapable de poursuivre le combat! La victoire, me revient, une fois encore...

Anatole rappela Léopold. Tout simplement pitoyable. Il n'avait même pas pu porter le moindre coup au Pokémon adverse!
Et l'autre qui en rajoutait une couche, avec la voix trainante et blasée du type qui est déçu de ne pas trouver d'adversaire a sa hauteur...
Non. Tout n'était pas perdu, il lui restait encore un Pokémon pour faire taire cet imbécile.



-Psykokwak! a toi!




Le jeune dresseur aux cheveux blonds haussa un sourcil.

-Comment? tu veux encore combattre?

-Il me reste encore un Pokémon, que je sache. Aurais tu peur de m'accorder ma revanche?

Son adversaire semblait piqué au vif.

- Peur , moi? Pff, non mais tu rêve!
C'est juste que d'habitude, les dresseurs que je bats ne veulent pas retenter l'experience...
Tu est plutôt courageux finalement...

Anatole bomba le torse, fier que son adversaire reconnaisse enfin sa valeur.

- ...Ou Idiot?....Ou tout simplement inconscient?

De nouveau, une vague de fureur déferla en lui, lui octroyant une énergie nouvelle, énergie qui vint se canaliser dans son pied droit:

-Bouge toi, toi! tu vas laisser ton dresseur se faire insulter, sans mot dire?

S'exclama Anatole, tout en plaçant un vigoureux coup de pied au derrière de son Pokémon pour appuyer ses propos, ce qui eut pour effet de le propulser droit sur son adversaire.

-Bien joué, mon canard! Très belle attaque Charge!

Bien que le public fut surpris par cette méthode peu orthodoxe d'envoyer un Pokémon a l'assaut, il fallait bien lui conférer une certaine efficacité: Apres tout, c'était la première fois qu'une attaque atteignait Salamèche !

Tandis que le petit Pokémon Feu était a terre, Psykokwak avait changé sa posture habituelle: Au lieu de se tenir la tête, c'était son postérieur qu'il massait.

-Psaïeaïeaïeaïeaïe!

-Cesse de geindre et balance lui une bonne attaque "Pistolet a o" pendant qu'il est a terre!

Un puissant je d'eau jaillit du bec aplati de Psykokwak, aspergeant copieusement Salamèche, qui était en train de se relever.

- Très bien! Continue comme ca! Vise sa flamme caudale, c'est son point faible!

Effectivement, le Pokémon feu n'avait pas l'air d'apprécier beaucoup. La flamme qui se trouvait au bout de sa queue vacillait sous l'effet de l'attaque aquatique, crépitant et produisant des étincelles.
Mais Salamèche parvint a se retourner et a contre attaquer en envoyant son attaque Lance-flammes sur le jet d'eau qui mettait sa vie en danger.
Bien que l'Eau soit normalement supérieure au Feu, la puissance et l'expérience du petit Pokémon Lézard rendait le duel équilibré.

Et les deux attaques se stabilisèrent, chacune luttant contre l'autre, le choc des deux éléments engendrant des nuages de vapeur.
C'était comme un tir a la corde dans le sens inverse, un bras de fer aérien. Les deux Pokémon luttaient, donnant le meilleur d'eux mêmes pour remporter la victoire. Les deux attaques gagnant en puissance, il était presque certain que celui qui parviendrait a toucher l'autre remporterait le match.
Tout le monde retenait son souffle, y compris les dresseurs, qui n'osaient même plus dire quoi que ce soit, de peur de déconcentrer leur Pokémon.

Le combat semblait tourner en la faveur de Psykokwak, dont l'attaque "Pistolet a O" prenait finalement le dessus sur le "Lance Flammes". Le jet d'eau avançait, lentement, mais surement, vers le Pokémon de Feu.

Il n'était plus qu'a quelques mètres de Salamèche... Ce dernier semblait s'essouffler, il était désavantagé dans ce combat et devait déployer deux fois plus d'efforts que le Palmipède jaune.

Mais, alors que l'attaque aquatique n'était qu'a quelques centimètres de son museau, il eut un regain de vitalité, peut être la force du désespoir.

Toujours est il que sa flamme caudale doubla d'un coup de volume, et qu'il parvint a renverser la balance.

Bien qu'il transpirât a grosses gouttes, il semblait avoir la force et la détermination de gagner... Et déjà le jet de flammes qui sortait de sa bouche se trouvait a mi chemin...
...Et continuait...Continuait, au même rythme implacable...

-Psykokwak! Fais attention! Il va gagner!

C'était au tour d'Anatole d'avoir peur.
Et le plus effrayant, c'était que quelle que fut l'intensité des efforts de Psykokwak, la flamme mortelle avançait toujours vers lui, a la même vitesse..

-Je sais que tu peux y arriver! Donnes toi a fond!

Psykokwak suait lui aussi a grosses gouttes. Il faisait un effort visible pour ralentir la progression de l'attaque de Salamèche, qui avançait toujours, bien qu'un peu plus doucement maintenant.

-Allez..Allez.... Marmonnait Anatole entre ses dents, a la manière d'une incantation...

Finalement, la progression de la flamme tueuse se stoppa enfin, a environ deux mètres de Psykokwak.
les yeux de ce dernier semblaient exorbités, et il semblait au bout de ses forces....

Tout d'un coup il tomba a la renverse, extenué par l'effort qu'il avait du déployer.

L'attaque Lance-flammes, qui n'avait plus aucune résistance a faire face fusa droit sur le petit Pokémon Canariforme.

Le choc fut impressionnant.

Psykokwak fut catapulté dans les airs et retomba lourdement au sol.

Même un Onix n'aurait pu résister a cela.

Pas besoin de venir vérifier, le Coma était assuré et Psykokwak flottait d'ores et déjà dans les bras de Morphée.

-Psykokwak est hors jeu. Encore une victoire pour moi!
J' espère que la leçon t'a suffi et que tu as compris que tu n'avais pas le niveau...

Une grosse boule se forma dans la poitrine d'Anatole.
Pas besoin d'être un grand chercheur pour analyser sa composition:

Une bonne dose de Honte, une pincée d'Espoir Déçu, un zeste de Regret...

Comment avait il pu se fourvoyer a ce point? Il aurait du savoir dès le début qu'il n'avait aucune chance. Des dizaines et des dizaines de dresseurs avaient combattu avant lui, et s'étaient tous fait massacrer...

Ce sale type avait raison, il s'était montré inconscient, complètement inconscient... Sa maudite prétention , son égoïsme, son fichu amour propre l'avaient mené a mettre la vie de ses Pokémon en péril.
Il se rappela avec amertume ses rêves de grandeur... Quelle vanité, alors qu'il n'était même pas capable de s'occuper correctement de ses Pokémon!
Il rappela Psykokwak, n'osant même pas porter son regard sur sa carcasse brisée.

Le rayon jaillit de la Ball, et... Rien ne se passa.
Pourtant, il en était sûr, son Pokémon se trouvait juste la, a sa droite...

Se pourrait il que...?

Il se décida finalement a tourner ses yeux vers lui..

Lentement....

Un cri s'étouffa dans sa gorge.


Dernière édition par Anatole Seriko le Dim 15 Mar - 15:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatole Seriko

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 27
Localisation : Sur un nuage

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Confrontation sur le port   Dim 15 Mar - 14:01

Psykokwak était la, debout, le regard encore plus vide qu'a l'ordinaire.
Il avançait, d'une démarche mécanique.
Dans le public, des murmures se firent entendre:

-C'est impossible!
-Il ne peut pas être encore debout!
-Regardez ses yeux! On dirait un somnambule!

Un somnambule... C'était le terme exact...
Soudain, alors qu'il ne lui avait rien demandé, une lumière bleue jaillit des yeux de Psykokwak...

Tout se passa très vite...
Salamèche fut entouré par un halo bleuté, soulevé puis projeté droit dans la mer.

-Salamèche! Reviens!

Le dresseur rappela le Pokémon feu juste avant sa chute dans l'eau limpide du port, chute qui lui aurait été fatale.

-Mais..T'es malade! Il aurait pu y rester! Tu sais pas que si sa flamme s'éteint...

-Je lui ai rien demandé, je te signale...

Anatole regardait son Pokémon, qui venait de s'effondrer, pour de bon cette fois, avec un mélange de curiosité et d'admiration...
Oui, c'était bien ce qu'il pensait...Sa théorie se vérifiait, maintenant...

-Bon ben! c'est moi le vainqueur alors!

-Comment ca vainqueur? Ton Psykokwak était K.O!

-K.O? c'est toi qui l'a dit, ca. Moi il ne m'avait pas l'air très K.O quand il t'as balancé son attaque "Choc Mental"...

-Bon, disons Match nul alors...

-Tu rêves...

-Dites donc, vous!

Les deux belligérants se retournèrent: Face a eux, se trouvait une jeune fille en uniforme, la main sur les hanche, l'autre tenant son Side-car.

-Officier Jenny, de la police de Carmin-sur Mer.

Elle salua, la main sur le képi.

-On m'a signalé que vous semiez le trouble sur la voie publique, en défiant tous les dresseurs qui passaient a votre portée...

-Euhhh...et bien...

-Et en plus, regardez ce que vous avez fait!

Elle désignait d'un doigt inquisiteur le gros trou qui se trouvait au milieu du ponton, et qui avait été provoqué par l'attaque Déflagration de Salamèche.
Pendant que la jolie policière aux cheveux bleus était occupée, Anatole en profita pour quitter les lieux, sur la pointe des pieds...

- Vous allez me suivre au poste, pour dégradation du matériel municipal et trouble sur la voie publique!

Trop occupé a s'enfuir, Anatole Seriko ne put heureusement pas voir les signes obscènes que son adversaire lui adressait...
Apres tout, c'était entièrement sa faute...Fallait pas le provoquer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confrontation sur le port   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confrontation sur le port
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ROM MAGIC 32B]09/11 - (V1.6) Qteknology HTC HERO PORT from [2.73.405.5]
» Coucher de soleil sur le vieux port de Cayenne
» Le tableau "L'approche du port de Plymouth"
» ERREUR : Erreur lisant le port
» [ROM 2.2.1][19.01.2011] Z v0.6 & v0.7- Desire Z Port Core Internal Install A2SD+ Super fast! [FRG83]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Carmin sur Mer-
Sauter vers: