Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Michiko Endô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michiko Endô

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Michiko Endô   Mer 11 Mar - 23:47

    Personnage :

    Nom :
    Endô

    Prénom :
    Michiko

    Âge :
    18 ans

    Code de validation :
    Bon code - Leon

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Profession :
    Observatrice

    Lieu de départ :
    Bourg Palette

    Pokemon de départ :
    Caninos.

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Histoire :
    En cours d'écriture. Sera là certainement vendredi, pas le temps demain.

    Apparence physique :
    Par où commencer ? Michiko a un physique si particulier, qu’il y a trop de choses à mentionner. Allons-y petit à petit, nous verrons bien tout ce que cela va donner.

    Michiko ne fait pas vraiment ses dix-huit ans à cause de son visage encore trop pur et à l’apparence trop fragile. En effet, on pourrait souvent la comparer à une petite poupée de porcelaine, ce que sa mère n’arrête pas de lui répéter. Elle a de grands yeux bruns, qui dégagent que très peu ses émotions, ce qui empêche de savoir quelle est son humeur du moment. Elle a un regard neutre, presque rêveur, parfois. Comme si elle s’évadait dans un autre monde. Personne n’a jamais réussit à décrire réellement ce que ses yeux pouvaient laisse paraitre et certainement personne n’y arrivera un jour.
    Ses lèvres sont fines, mais pourtant de forme parfaite, comme que son nez légèrement retroussé. Son visage n’a pas d’imperfection, mais elle préfère cacher son front qu’elle trouve trop grand avec une frange droite, touchant parfois ses yeux, chose qui ne la dérange pas plus que cela.

    Ses cheveux, justement, sont coupés d’une manière peu ordinaire. Comme si elle avait deux coupes. Si on la voit de derrière, on pourrait penser qu’elle a juste un petit carré et quelques mèches rebelles, plus longues que les autres, donnant pourtant un style qui lui convient parfaitement. Mais, si on la voit de face, on peut sans faute remarquer qu’elle a de longs cheveux blonds, coupés en queue de rat, exclusivement sur le devant. Ceux-ci sont ornés d’un petit sers-tête qu’elle porte tout le temps, noir avec une boucle comme une ceinture, accordé avec le reste de ses vêtements.

    Au niveau de ses habits, elle est toute aussi particulière qu’avec ses cheveux. D’un style assez différent des autres, elle reçoit souvent des remarques lorsqu’elle croise des personnes sans aucun respect. Elle se vête la plupart du temps d’une robe noire avec un dessous légèrement froufrou gris, ainsi que des gants et des bottines. Elle orne ses habits d’espèces de ceintures autour de son corps, d’où elle peut faire pendre un sac en bandoulière, très pratique pour transporter ses objets. L’hiver seulement, elle porte des pantalons, souvent de la même couleur, c’est-à-dire noire, ainsi qu’une veste se rapprochant du style gothique, avec des petites épingles ou des crochets qui permettent de fermer totalement l’habit.

    Profil Psychologique :
    Son caractère est tout aussi difficile à décrire que son physique. À nouveau, allons-y quand même.

    Michiko n’est pas une fille qu’on pourrait qualifier de très sociable, qui se lie facilement d’amitié avec les gens ou qui parle à des inconnus avec une grande faciliter. Elle est plutôt du genre réservée, à ne parler qu’avec les gens de confiance ou ceux qu’elle connait déjà ne serait-ce qu’un peu. Ce pourquoi, elle ne fait pas extrêmement beaucoup de nouvelles connaissances, trop recroquevillée sur elle-même pour aller parler à certaines personnes. Il n’empêche que cela ne lui a jamais posé problème, ayant un tempérament à plutôt aimer être seule ou entourée de peu de vrais amis plutôt que sentir une centaine de gens à côté d’elle qu’elle ne connait pas forcément très bien. Elle aime devoir faire confiance à quelqu’un, compter sur une personne.

    Dès qu’on la voit, au premier regard, on peut constater que c’est une vraie petite poupée, mais pourtant très sûre d’elle et pas prête à se faire manipuler ou marcher sur les pieds par les autres. Elle est très indépendante et n’écoute pas forcément tout ce qu’on peut lui dire. Les conseils, elle les garde dans un petit coin de sa mémoire, mais ne s’en sert presque jamais. Elle aime mener sa vie comme bon lui semble, vivre au jour le jour en se hâtant de savoir ce qui lui attend le lendemain. Chaque jour, pour elle, est une nouvelle aventure à commencer et une nouvelle étape à franchir d’un pied décidé. Elle ne se dégonfle pas, elle aime partir de l’avant et tracer son chemin, sans regarder en arrière. Elle n’apprécie pas avoir des regrets, autant pour des souvenirs que des gens qu’elle aurait perdu. Elle se dit que, de toute manière, tout cela passera un jour ou l’autre et qu’il fallait tourner la page. Elle est très philosophique, psychologique. Elle analyse souvent les choses, sa vie, les alentours. Elle aime prendre son temps et avancer à son rythme.

    En tant qu’amie, c’est vraiment quelqu’un sur qui on peut compter. Une fois sa confiance gagnée, elle est douce, amicale. Ce n’est plus la même fille, la même image que l’ont se fait d’elle avant de la connaître. Il faut juste apprendre à se faire confiance, à l’accepter comme elle est. Car malgré toutes les critiques qu’elle peut recevoir, elle garde la tête haute, continue d’avancer. Toutes ces remarques ne la touchent pas, comme si elle volait trop eau pour ses pauvres canards qui n’arrivaient pas à décoller à plus de quelques centimètres du sol. Elle sait ce qu’elle est et tant pis si les autres ne l’acceptent pas. Elle, elle s’accepte telle qu’elle est et cela, ses amis l’ont bien compris. Parfois même, ils prennent exemple sur elle, sa manière de penser, sa façon de voir les choses, le monde. Mais jamais personne ne pourra réellement savoir ce qu’elle pense, ce qu’elle sait, ce qu’il y a vraiment dans sa tête.

    On peut donner beaucoup de description sur elle, le mystère qui l’entoure sera toujours entier. Ce pourquoi, décrire encore et encore ne mènera à rien. Après tout, les humains changent au fil du temps. Leur caractère est éphémère, est influencé par les personnes qui le côtoient. Tout reste encore à découvrir.

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Derrière le personnage :

    Age :
    19 ans

    Avez-vous connu les forums "Pokemon-no-Sekai" et/ou "Pokemon Journey" ? :
    Je suis d'abord tombée dessus, puis les liens m'ont menée à celui-ci.

    Manière dont vous avez connu le forum :
    Depuis un Top Site. ; )


Dernière édition par Michiko Endô le Jeu 12 Mar - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leon Navarel
Admin
Admin
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 28

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 0:14

Premièrement, bienvenue et bonne chance pour le reste de ta fiche. Pour répondre à ta question à propos des pokémons de départ, la réponse est non. Tu peux commencé avec n'importe quel pokemon se situant dans la section Banale et inhabituel de Kanto. Cette liste se trouve dans la section capture du règlement de rp.

PS: Je valide le code.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Marshal

avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 22/12/2008

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 8:46

Bienvenue jolie demoiselle Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko Endô

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 20:47

    D'accord. Merci. ; )

    Je finis la fiche entre aujourd'hui et demain. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko Endô

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 21:05

    Histoire :

    « Maman… »
    « Qu’y a-t-il ? »
    « J’aimerais avoir des Pokémons. »
    « Désolée, ma chérie… Mais ce n’est pas de ton âge. »



    Michiko fit une moue tristounette. Pourquoi sa mère ne voulait-elle jamais qu’elle possède des Pokémons à elle seule ? Souvent, elle disait que cela était trop dangereux, qu’elle était trop petite, qu’elle ne voulait pas que sa fille chérie parte trop tôt de la maison. En effet, elle n’avait que dix ans. Pourtant, elle était mature et savait ce qu’elle faisait. Et puis, elle acceptait d’avoir un Pokémon sans forcément partir de Bourg Palette. Malheureusement, sa mère n’était vraiment pas de cet avis et réfutait d’en parler à chaque fois que la petite voulait engager le sujet de conversation. C’était dur, surtout que ses amies avaient toutes un Pokémon. Bon, il faut dire qu’elle n’aimait pas forcément ceux qu’elles possédaient, mais elle les enviait vraiment, chouchoutant leur ami, les faisant combattre ou simplement les promener…



    « Je suis assez grande, maintenant… »
    « J’ai dis non. Arrête d’insister, je vais vraiment me fâcher ! »



    Michiko partit de la cuisine les larmes aux yeux, malheureuse de ses relations avec sa mère depuis qu’elle veut avoir un Pokémon. Ce n’était plus comme avant, où elles étaient complices, où elle s’occupait si bien d’elle, où elles étaient inséparables. Depuis quelques années, deux ans peut-être, la mère de Michiko lui criait dessus et, pour une petite comme elle l’était encore, ce n’était vraiment pas agréable. Alors, elle s’enfermait dans sa chambre, pleurant un bon coup, puis ressortait comme si rien ne s’était passé, même si elle souffrait beaucoup.

    Six ans se déroulèrent ainsi, empirant chaque minute les relations de la mère et de la fille, jusqu’à un point presque inimaginable. Elles ne se supportaient plus. Michiko avait dix-huit ans et avait déjà trouvé son caractère, son style… Elle avait appris beaucoup de choses, mais n’avait toujours pas le Pokémon qu’elle voulait tant avoir. Pourtant, dix-huit, c’était bien plus grand que douze ! Elle était majeure, à présent ! Elle commença à douter de sa mère, à croire qu’elle était simplement jalouse d’elle, ayant encore la jeunesse d’élever des Pokémons. Seulement, elle n’avait aucune source pour le lui confirmer. Son père, qui partait souvent en voyage pour son travail, ne comprenait pas pourquoi elles devenaient venimeuses à cause de Pokémons et encourageait Michiko à en avoir un. Mais à cause de cela, sa mère commençait également à s’embrouiller avec son père, ce que l’adolescente ne voulait absolument pas. Ce pourquoi elle annonça à sa mère, un jour, qu’elle ne lui demanderait plus d’avoir un Pokémon… Sa mère lui avait sourit pour la première fois depuis longtemps, mais elle ne se doutait pas que Michiko voulait fuguer, ce soir-là, pour aller chez une amie, dans une autre ville qui s’appelait « Jadielle ». Même si elle devrait traverser les herbes sauvages où rôdaient des Pokémons, elle ne supportait tellement plus sa mère que cela ne lui faisait rien. Malheureusement, elle ne pouvait pas les attraper, étant donné qu’elle ne possédait pas de Pokéball… Mais une fois arrivée à destination, elle demanderait à sa copine de l’aider pour son premier Pokémon.

    Le soir de ce jour d’aveu à sa mère, vers minuit, elle marcha sur la pointe des pieds jusqu’à la porte de sa chambre, qui était à l’étage, veillant à regarder si ses parents dormaient ou pas. Aucun bruit… Ils étaient certainement endormis. Elle descendit alors à pas de loup les escaliers, prenant garde à ne pas les faire craquer sous son poids pourtant pas énorme.
    Une fois en bas, elle poussa un léger soupire de soulagement. Le plus difficile était franchi. Mais elle entendit un bruit, derrière elle, venant de la cuisine. Était-ce sa mère ? Instinctivement, elle tourna la tête et vit son père qui venait jusqu’à elle, un verre de lait à la main, apparemment surpris de la voir habillée et prête à sortir un soir assez tard.



    « Qu’est-ce que tu … »
    « Chut ! Moins fort, s’il-te-plaît… Je ne veux pas que maman m’entende. »



    Son père hocha la tête en signe d’approbation et recommença sa phrase, qu’il n’avait pas pu finir.



    « Qu’est-ce que tu fais, habillée pour sortir, Michiko ? »
    « Je… Papa, j’en ai marre. Maman et moi, c’est la guerre. Et puis… A cause de moi, vous vous disputer. Je ne peux vraiment pas vivre avec elle, ça devient un enfer… Mon rêve est d’avoir un Pokémon, mais elle m’empêche de le réaliser. Je ne pourrais pas faire autrement qu’aller quelque part d’autre… Mais lorsque je le pourrais, je reviendrais vous voir. Surtout toi, papa. »



    L’homme en question paraissait ahuri au début de son histoire, mais finit par approuver. Il lui avoua que cela sera dur de la voir partir et de surtout ne pas la retenir, mais qu’il comprenait son rêve. Il était temps de le réaliser, ou il sera trop tard. Son père était vraiment compréhensible. Il la laissait même partir, elle qui avait à peine dix-huit ! Elle était contente… D’un large sourire et d’une larme à l’œil, elle serra son père dans ses bras et lui dit qu’elle reviendrait, encore et encore… Son père agita une main en signe d’au revoir et remonta les escaliers, lentement. Ce fut à cet instant que l’aventure commençait.

    Le lendemain, dans les alentours de midi, elle trouva enfin Jadielle et la maison de son amie, proche de la mer qui était là. C’était une jolie petite ville, avec un centre Pokémon et un Shop. C’était pratique ! Michiko s’avança jusqu’à la porte, avant de toucher la sonnette et d’appuyer lentement. Elle était fatiguée, épuisée. Mais elle n’allait pas se plaindre. Elle voulait faire cela.
    Une jeune fille d’à peu près son âge vint lui ouvrir, parut d’abord très surprise, puis se jeta dans les bras de celle qui attendait à la porte. Notre jeune éleveuse de Pokémon. Mais, chut. Elle ne le sait pas encore.



    « Michiko ! Ca me fait tellement plaisir de te voir ! Mais… Que viens-tu faire ici ? »



    La jeune fille fit une moue embarrassée et son amie l’invita à s’assoir dans le salon, à la maison, pour lui raconter son histoire. Elle avait maintenant deux Pokémons, à ce qu’elle pouvait remarquer. Un qui ressemblait à une boule ronde et bleue, l’autre à boule ronde, mais rose, cette fois-ci. Quelle chance elle avait ! Mais maintenant, c’était à son tour… Curieuse, son amie écouta attentivement tout ce qu’elle avait à dire.



    « … C’est ainsi que j’ai décidé de venir chez toi. Pour avoir mon premier Pokémon. »
    « C’est super, Michiko ! Tu as frappé à la bonne porte ! »
    « Je te remercie, Kumiko… Tu es une vraie amie ! »



    Elles s’enlacèrent amicalement, avant de continuer à papoter de choses totalement différente, de leur vie, de ce qu’elles avaient vécu jusque là… Comme on dit, elles ont refait le monde.
    Michiko pu dormir chez elle, manger et même loger le temps qu’elle voudrait, jusqu’à ce qu’elle commence sa quête aux Pokémons. Seulement, elle ne savait pas par quoi commencer… Et puis, comment capturer un Pokémon ? Elle n’était vraiment pas expérimentée là-dedans, alors elle demanda conseille à Kumiko, qui se trouvait à côté d’elle sur le canapé, alors qu’elles regardaient un film.



    « Dit… En quoi ça consiste, en fait, d’avoir un Pokémon ? Est-ce… Comment ça se passe ? »
    « En voilà une bonne question ! Et bien… C’est si long à expliquer. D’abord, il faut savoir si tu veux devenir une dresseuse ou une coordinatrice… Après, tu peux devenir champion ou éleveur, mais il faut vraiment avoir une bonne expérience ! Dresseur consiste à attraper des Pokémons et combattre avec eux, défier les champions d’arènes et devenir le maître Pokémon ! Coordinateur, c’est lorsque tu participes à des concours, ainsi tu peux gagner des rubans et augmenter ta réputation jusqu’à devenir éleveuse Pokémon. Là, des gens viendront te déposer leur Pokémon pour s’en occuper quelques temps. L’avantage qu’il y a d’être coordinateur, c’est que tu peux aussi parcourir les arènes pour gagner des badges, juste pour t’amuser. Hum… En y repensant, c’est ce que je voulais faire. Mais je me plais tellement dans cette ville, que je n’ose pas la quitter ! »
    « Y a-t-il d'autres fonctions que... Dresseuse et Coordinatrice ? »
    « Oh, oui, il y en a tout plein ! Observatrice, par exemple. Ainsi, tu pourras étudier les Pokémons, leur comportement, leur manière de vivre... Tu pourras certainement devenir par la suite une grande Analyste ! »



    Elle continuèrent à parler de toute et de rien. Michiko et Kumiko rirent ensemble. Bien… Les explications étaient claires et précises. Elle avait le choix, maintenant. Dresseuse, Observatrice, Chercheuse, coordinatrice... ? A vrai dire… Le fait de faire l'analyse de Pokémons et connaître mieux leur environnement l’intriguait légèrement plus… Elle pourrait capturer des Pokémons, les observer tout en les étudiant ! Oui, oui... Observatrice était vraiment ce qu'elle voulait faire.



    « Et… Pourrais-tu m’aider à avoir mon premier Pokémon ? »
    « Ca me ferait vraiment plaisir ! Mais, il est un peu tard et il faudrait aller dans les hautes herbes… On y va demain, ça te va ? »
    « Parfaitement, merci. »



    Elle lui souri. Demain, elle allait avoir son premier Pokémon ! Elle avait beau essayer de se concentrer sur le film, elle imaginait la tête, la forme qu’il aurait… Jusqu’à ce que les souvenirs de sa mère lui remontent en tête… Oh, non… Elle avait besoin d’un peu de solitude pour évacuer tout cela. Elle demanda à son amie si cela ne la dérangeait pas, qu’elle parte de la maison pour s'aérer, réfléchir un peu. Kumiko, très compréhensive, lui répondit qu’il n’y avait aucun problème et qu’elle pouvait y aller dès maintenant, qu’elle devait être ici comme chez elle.

    Une fois devant la maison de son amie, elle respira un bon coup l’air d’hiver qui flottait là. C’était bon, cela faisait oublier beaucoup de soucis… C’était si tranquille. Elle marcha un peu, se retrouvant dans certaines zones avec quelques herbes sauvages qu'elle évitait. Elle regardait droit devant elle et vit… Quoi ? Qu’était-ce ? C’était plus ou moins allongé, d’une couleur orange, blanc... Noir… Curieuse, elle avança lentement sur la bête qui gigotait presque plus, apparemment à bout de forces. Elle examina de plus près de quoi il s’agissait… Des petites pattes, une allure de chien... Un Pokémon ? Un peu paniquée, elle ne su pas quoi faire. Le Pokémon ne bougeait presque plus, avait fermé les yeux… Il avait l’air de souffrir atrocement ! Michiko regarda autour d’elle… Mais oui ! Le centre Pokémon ! Vivement mais doucement, elle prit le Pokémon bizarre dans ses bras et courra vers le centre, où elle ne prit pas la peine de dire bonjour à l’infirmière.



    « S’il-vous-plaît, sauvez ce Pokémon ! »



    L’infirmière parut d’abord surprise de la voir arriver en trombe dans le centre, mais regarda l’état du Pokémon et s’empressa de le donner à une de ses assistantes, après l’avoir examiné, pour le faire soigner. Elle reporta ensuite son attention à Michiko, qui avait une tête affolée.



    « C’est votre Pokémon ? Ce Caninos a l’air de beaucoup souffrir… Vous avez fait un combat ? »
    « Hein ? Euh, non… Je l’ai trouvé il y a quelques minutes dans les herbes et il allait apparemment très mal… Ce… Ce n’est pas le mien. D’ailleurs, je me demande à qui il peut appartenir. »
    « Je vois. C’est un Pokémon qui est venu de la forêt… Il a certainement du être mis KO par un autre Pokémon de mer et a essayé de trouver du renfort ici. C’est un Pokémon assez rare dans cette région, le saviez-vous ? S’il n’appartient à personne, il faudrait peut-être le laisser en liberté, une fois qu’il sera soigné. Il va s’en sortir, de toute façon. »
    « Oui, j’espère… Je le ferais. »



    Michiko avait pourtant un léger pincement au cœur. Oh, il ne fallait pas rêver… C’était un Pokémon assez rare à Jadielle, avait-elle dit, elle ne pourrait donc pas l’avoir, c’était logique. Pourquoi ressentait-elle cela ? Demain, elle aurait son premier Pokémon…

    Elle attendit quelques instants qui parurent durer une éternité et, finalement, une infirmière vint lui rendre le Caninos, le posant directement dans ses bras. La jeune fille soupira à nouveau de soulagement et se leva, remercia les infirmières et repartit en direction de la mer. Le Caninos ne faisait rien, à part plonger ses petits yeux dans ceux de Michiko, qui se sentait presque gênée.
    Une fois en face de l’endroit où elle l’avait trouvé, elle s’agenouilla et le laissa partir de ses bras. Le Pokémon, curieux et surpris, la regarda un petit instant, puis s’enfonça petit-à-petit dans les hautes herbes. La future observatrice le regarda partir, légèrement émue de son départ. Quand elle ne vit plus une trace de lui, elle s’allongea sur le sol, regardant le ciel qui, peu à peu, commençait à s’assombrir. La lune apparaissait petit-à-petit et les étoiles étaient bientôt de la partie… Elle soupira encore.



    * Ce Pokémon… Il était joli… J’espère que ça va aller, maintenant… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko Endô

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 21:06

    Elle regarda encore une ou deux heures les nuages défiler, puis s’endormi sur l'herbe, comme s’il s’agissait d’un lit extrêmement confortable, emportée par ses pensées et ses souvenirs.
    Elle ne rêva cependant pas beaucoup de temps. Quoique, assez pour qu’il fasse nuit. Lentement, elle leva un œil. Elle ne comprenait pas trop pourquoi le ciel était si foncé, jusqu’à remarquer qu’elle s’était en fait endormie… Elle se mit dans une position assise et baissa les yeux. Ah ! Elle faillit crier lorsque, surprise, elle remarqua le même Pokémon, posé sur ses jambes, la regardant toujours d’un air doux, aimable, content et abasourdi en même temps.



    « Ben… Qu’est-ce que tu fais là, toi ? »
    « Caniii… »



    Il vint se frotter à elle. Mais… N’était-il pas partit dans les herbes ? Il était revenu ? Que… Que voulait-il ? Sans se soucier du reste, Michiko passa sa main sur le long dessus du Pokémon, le caressant gentiment. Voulait-il rester avec elle ?



    « Tu… Tu veux… Rester avec moi ? »



    Étonnement, le Pokémon lui sourit et se frotta d’autant plus à elle, signe qu’elle prit pour un oui. C’était donc lui, son premier Pokémon, qu’elle recherchait tant ? Et bien, quelle histoire ! Elle n’en revenait pas. Heureuse, elle se leva avec son Caninos dans les bras et rentra dans la maison qui lui servait de logement.



    « Kumiko ! Kumiko ! Regarde ! »



    La jeune fille s’était endormie sur le canapé, mais se réveilla vite fait lorsqu’elle entendit le cri de Michiko lui traverser les tympans. Même le Caninos n’avait pas eu l’air de beaucoup apprécier. Son amie n’avait aucune peine à ouvrir les yeux lorsqu’elle remarqua qu’elle tenait un Pokémon dans ses bras.



    « Mais… Où l’as-tu eu ? C’est génial, Michiko ! C’est ton Pokémon ! »



    L'observatrice ne pu s’empêcher de rire et de raconter toute l’histoire, Caninos toujours sur ses genoux, se faisant caresser par les deux jeunes femmes. Kumiko fut très heureuse pour elle et proposa alors qu’elle commence sa quête… Mais qu’elle ait d’abord avertir ses parents ! Après tout… Son père s’inquiétait peut-être, même si cela ne faisait à peine deux jours qu’elle était partie. Elle pourrait montrer son nouveau Pokémon…

    Le soir même, elle se retrouvait devant sa maison, prête à sonner à la porte. Elle prit d’abord une grande inspiration, puis appuya sur la sonnette d’un bon coup vif. Caninos avait l’air de ressentir l’émotion de Michiko, bien que cela ne se voie pas sur son visage, et commençait lui aussi à s’inquiéter un peu.
    Ils attendirent quelques secondes, puis son père vint lui ouvrir…



    « Michiko, c’est toi ! Je ne pensais pas que tu allais revenir de si tôt ! Je suis vraiment heureux ! »
    « Qu’y a-t-il, chéri ? »



    La voix de sa mère résonnait, elle devait certainement être à l’étage. Rien que l’entendre lui donnait des frissons. Caninos commençait à avoir peur.



    « Ne t’inquiète pas, Michiko… Elle a compris ton choix, maintenant. Chérie, c’est ta fille ! Viens donc leur dire bonjour… »
    « Leur ? »
    « Elle et son nouveau Pokémon ! »



    Son père lui fit un grand sourire, puis sa mère descendit les marches, jusqu’à arriver à la porte d’entrée, où la coordinatrice se trouvait toujours. Elle la regarda d’abord presque fâchée, mais finit par lâcher un sourire, elle aussi.

    « Je suis contente… Pardon de ne pas t’avoir comprise, auparavant. »
    « Ce n’est pas grave, maman… Je viens vous dire que je vais parcourir de longs voyages et que je ne pourrais pas toujours venir vous voir… J’aimerais devenir observatrice Pokémon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Burnfire

avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 09/02/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 21:44

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatole Seriko

avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 02/03/2009
Age : 26
Localisation : Sur un nuage

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 21:55

Ton histoire a l'air prometteuse ^^
Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horsea Soply

avatar

Messages : 492
Date d'inscription : 22/12/2008
Age : 22

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 22:06

Bienvenue =)
Histoire finie que je valide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylver Wills

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 08/02/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
1/8  (1/8)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 22:30

Vu l'histoire, tu peux la valider tout de suite =D

Si elle veut la continuer, elle pourra la continuer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko Endô

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 22:55

    Je l'ai terminée, merci à tous. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horsea Soply

avatar

Messages : 492
Date d'inscription : 22/12/2008
Age : 22

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 23:16

Validé, bon jeu et bons rps =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko Endô

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2009

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Michiko Endô   Jeu 12 Mar - 23:22

    Merci beaucoup ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michiko Endô   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michiko Endô
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michiko to Hatchin
» Shûsaku Endô
» Michiko...
» Hippies Endémol
» Caryodidae, une famille endémique d'Australie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: Les Profils :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: