Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est noir une grotte...[2/2][Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Léah M. Knopfler
Admin
Admin
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 26

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: C'est noir une grotte...[2/2][Terminé]   Sam 21 Mar - 20:00

Scène 7: C'est noir une grotte...

De la marche, marcher et ah oui, encore de la marche! Brièvement, c'était là la liste des activités si passionnantes que pratiquait Léah depuis déjà plus de quatre heures. Après sa sortie de la forêt de Jade, un Roucool Express drôlement plus jaune et brillant que d'habitude était venu la percuter de plein fouet derrière la tête pour lui livrer ce message de la part du professeur Chen, message qu'elle s'était empressée de lire. L'adolescente n'avait même pas remarqué que le pauvre pokémon avait titubé une bonne trentaine de secondes avant de se renvoler, son sens de l'équilibre ayant été fortement affecté par sa collision avec la chercheuse qui elle n'avait ressenti qu'une légère douleur à l'endroit de l'impact.

« Léah, je te conseille fortement de participer à la croisière se rendant à Johto. Elle part demain de Carmin-Sur-Mer à 19h. Elle pourrait s'avérer fortement utile pour tes éventuelles recherches. Du coup, amuse-toi bien.

Prf. Chen»


Demain?! Jamais elle n'aurait le temps de rendre là-bas en une journée! En fait... elle pourrait bien le faire, si elle n'arrêtait que très peu pour dormir et qu'elle ne prenait que de très rares pauses en plus de chevaucher son Arcanin pour... pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt?! Elle pouvait très bien monter sur son Arcanin pour aller plus vite! Ainsi, ça lui éviterait quatre autres heures de transpiration, de soif, de mal de jambes et de course avec le Arcanin qui, gambadant joyeusement à côté d'elle, décidait qu'il souhaitait sprinter sur 200 mètres, laissant sa maîtresse se traîner à la course, vidant du coup de son énergie la jeune chercheuse qui n'avait pas eu droit à beaucoup de repos depuis sa sortie de la forêt. Pensant à ça, elle arrêta de marcher et siffla Fuego qui reniflait un Chetiflor pratiquant paresseusement la photosynthèse, capacité que les plantes ont de créer leur propre nourriture, les racines bien plantées dans le sol et la tête tendue vers le haut. Le Arcanin, trop occupé, se contenta de lever une oreille dans les aires, montrant du coup qu'il l'avait entendu à sa maîtresse, mais qu'il était trop occupé à s'informer sur la vie du Chetiflor à l'aide de ses odeurs. Léah en profita donc pour entrer les données du Chetiflor dans son pokédex avant de siffler de nouveau son pokémon feu.

Ce dernier, comprenant que Léah avait quelque chose à lui demander, se dirigea vers elle, prenant bien son temps en se dandinant comme il le faisait très souvent, c'est-à-dire en sautant d'une patte à l'autre sur un air un peu fier qui faisait rire la chercheuse à chaque fois. Une fois arrivé près d'elle, il s'assaya sur le sol, faisant se lever un nuage de poussières sablonneuses autour du duo accota sa tête sur l'épaule de la jeune femme, lui rappelant du même coup qu'il avait pris « quelques » centimètres depuis son évolution. Léah allait devoir penser à s'acheter un plus gros lit si elle voulait que son pokémon continue à dormir avec elle... parce que du haut de son mètre 90, elle n'était pas certaine qu'ils puissent entrer tous les deux dans le lit aussi bien que lorsqu'il ne mesurait que 71 centimètres. Une langue bien baveuse et chaude la tira de ses pensées lorsque celle-ci alla se poser sans retenue sur sa joue, lui arrachant un sourire.


-Dit... je pourrais monter sur ton dos? Comme ça on arriverait plus vite au Mont Sélénite... aller, je t'en pris gentil Fuego!

En matière de lèche-botte, pour ce coup-là Léah ne donnait pas sa place, la jeune fille flattait doucement la tête de son pokémon avec son plus beau sourire et implorait sur un ton sucré à l'os le pokémon, qui lui savait que trop bien ce que voulait sa maîtresse. Il n'était pas fou ce brave Arcanin! Il était évident, même pour lui que c'était pour économiser de l'énergie que Léah souhaitait monter sur son dos, mais bon, ça ne le dérangeait pas plus que ça. C'est ainsi qu'il se coucha au sol, faisant de nouveau se lever un nuage de poussière et permettant à sa maîtresse de mieux monter sur son dos. Deux mots pour décrire la fourrure rousse du pokémon feu, douceur et chaleur. La fourrure du pokémon était si soyeuse et agréable au touché qu'il n'aurait pas fallut bien longtemps à l'adolescente pour s'endormir sur le dos du pokémon si ce n'avait pas été du fait qu'elle devait guider le pokémon à travers la route pratiquement déserte qui liait la forêt de Jade et le Mont Sélénite.

Le pokémon se souleva d'un coup, déséquilibrant l'adolescente qui pencha dangereusement vers l'arrière. Pour la jeune fille qui n'avait jamais fait de Galopa de sa vie, c'était très impressionnant de se retrouver sur le dos d'un pokémon qui faisait pratiquement le double de sa taille et le triple de son poids. Le caninos retourna son joli minois en direction de Léah et pencha la tête sur le côté, de façon à lui demander si elle était prête à partir. Pour seule réponse, la jeune fille se coucha sur le dos du pokémon et instinctivement serra ses jambes autour du ventre du Arcanin, pour s'assurer de ne pas tomber avant d'empoigner deux bonnes poignées de fourrure qui lui permettrait d'avoir une stabilité encore plus accrue.


-Bon! En route cher!

À peine eut-elle terminé sa phrase que le pokémon courrait à vive allure, en fait, beaucoup plus vite que lorsqu'il courrait sans Léah qui se tenait maladroitement sur son dos. Peut-être était-ce parce qu'il savait que s'il courrait aussi vite alors qu'elle était à côté d'elle, jamais l'adolescente n'arriverait à le suivre et ce n'était pas le but du pokémon feu de perdre sa maîtresse. Jamais il n'avait vécu à l'état sauvage alors il serait difficile pour lui de survivre dans la nature seul. Et de toute façon, il aimait beaucoup trop sa maîtresse pour risquer de la perdre dans une de ses courses folles.

Pour la jeune femme, le paysage défilait tellement rapidement qu'il était difficile pour elle de différencier les arbres à Férosinge de simples buissons ou encore une horde de Rattatas qui traversaient à moitié la route de terre avant de se rendre compte qu'un pokémon feu fonçait à vive allure sur eux et de changer de direction pour retourner se cacher dans les fourrages qui ornaient le bord de la route. La jeune fille elle, gardait la même position couchée sur son pokémon qui semblait savoir où il devait se rendre. C'est ainsi qu'après trente minutes de course qui aurait plutôt été une heure de marche normale, Léah remit pied-à-terre en titubant, les cheveux tout ébouriffés et une légère nausée qui ne tarderait pas à la quitter après s'être remise à marcher. Devant elle, une énorme montagne de pierre et une petite pancarte fraichement installée où on pouvait lire :


Mont Sélénite
Attention aux pokémons qui dorment


Dernière édition par Léah M. Knopfler le Dim 19 Avr - 6:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léah M. Knopfler
Admin
Admin
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 26

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: C'est noir une grotte...[2/2][Terminé]   Dim 12 Avr - 2:10

Si on lui avait dit que le Mont Sélénite était aussi noir et humide, jamais Léah n'y aurait mis les pieds. Elle aurait trouvé un moyen, elle ignore encore lequel, mais elle aurait trouvé un moyen pour ne pas avoir à passer par ici. Au moins ici, elle ne verrait pas le temps passer puisqu'elle n'y voyait rien. Pour y voir quelque chose, l'adolescente en vint à la conclusion que d'allumer une lampe torche serait la meilleure solution. Malheureusement pour elle, après avoir cherché dans son sac cinq bonnes minutes, elle se rappela qu'elle avait laissé sa lampe dans sa chambre à Jadielle et qu'elle allait devoir s'en passer pour la traverser. L'avantage c'est qu'en traversant dans la pénombre, elle attirerait moins les pokémons qui résidaient à l'intérieur du Mont.

-Tu y vois quelque chose Fuego? Parce que sérieusement, moi, j'y vois pas grand-chose.

Le pokémon, pour seule réponse lui lécha la joue avant se lui donner un petit coup de tête sur l'épaule, comme pour lui dire que lui non plus n'y voyait pas grand-chose. La race canine n'avait pas la vision nocturne fallait croire. À deux, ils avaient quand même moins de chance de se perdre, non?

-Quand on y pense, une grotte ça se ressemble beaucoup. Toujours des corniches de rocs, des roches au sol et des nosferaptis qui dorment dans des coins. J'imagine que pour eux c'est bien comme endroit...

Pour être bien franche, être dans cette grande grotte la terrorisait. C'était pour ça qu'elle parlait avec Fuego, pour essayer de faire baisser sa crainte. De cette manière, la tension baissait et elle se sentait un peu moins seule. Ça faisait maintenant une heure qu'elle marchait dans cet endroit lugubre et que ça prenne autant de temps pour traverser tout ça l'inquiétait. Perdue dans ses réflexions, elle ne remarqua même pas qu'elle était arrivée dans une impasse. En fait, ce n'était pas vraiment une impasse, vu le fait qu'il y avait comme seule issue une échelle montante. Léah avait donc le choix entre reculer et prendre à gauche au prochain embranchement ou monter l'échelle et continuer son chemin.

Optant pour le deuxième choix, elle rappela son Arcanin à sa pokéballe, se disant qu'il ne serait probablement pas capable de sauter dans le trou et de s'agripper à la corniche du deuxième étage. L'adolescente posa sa main droite sur le barreau de l'échelle et regretta tout de suite sa décision. Le barreau de bois était humide tellement il y avait de la mousse dessus et sentait affreusement mauvais. Mais bon, il était trop tard pour reculer, elle devait monter. C'est ce qu'elle fit. À deux reprises elle faillit tomber en bas et se casser le coup, mais elle arriva finalement au sommet, endolorie et crasseuse. Le bon côté c'est que maintenant, le paysage avait changer!

Oui, au lieu d'être au beau milieu d'un corridor rocailleux, elle était maintenant au beau milieu d'une pièce rocailleuse avec comme seules issues, le trou dans le sol par lequel elle était montée et une faille dans le mur en face d'elle. Cette fois-ci, elle choisit de faire sortir son Abra de sa pokéballe, se rappelant que le pokémon psy brillait légèrement dans le noir. Se fut une très mauvaise idée. Automatiquement un Nosferapti que la lueur avait probablement réveillée se dirigea rageusement vers le pokémon. L'adolescente n'eut même pas le temps de prévenir son pokémon du danger que ce dernier c'était déjà téléporté derrière le pokémon volant et de lui assener un Psykoud'Boul mémorable. Le pokémon vol tomba au sol, sous le choc.



120/200

200/200


-Abra, profite du fait qu’il soit encore par terre pour lui donner un autre coup de Psykoud’Boul !

Le pokémon ne laissa pas de chance à son adversaire. Impitoyable, le Abra lança une nouvelle attaque contre le pokémon qui tentait vainement de se ré-envoler. Voyant que ça ne donnerait rien, le pokémon lança Buee Noire en direction du Abra, ne l’affectant pas particulièrement.


40/200

200/200


-Bon, ça peut paraître répétitif, mais c'est la seule attaque offensive qui serait efficace que tu connais. Psykoud'Boul une autre fois abra !

Ce coup-là fut fatal au petit pokémon vol qui s'effondra au sol, complètement terrassé par la troisième attaque psychique qui lui était imposée. L'adolescente, constatant que la petite chauve-souris ne bougeait plus la prit dans ses bras pour la déposer dans un coin de la grotte pour qu'elle ne risque pas de se faire marcher dessus par quelque chose pendant sa convalescence. Ceci fait, elle se retourna en direction de son abra et le félicita en le prenant dans ses bras avant de le rappeler dans sa pokéballe. Décidément, l'idée même de vouloir diffuser de la lumière était une mauvaise idée. À peine eut-elle le temps de ranger la pokéball dans sa poche qu'elle entendait le cri si particulier d'un autre Nosferapti. Ne sachant pas d'où il venait, elle prit ses jambes à son cou, dans la direction qui, à bien y repenser n'était pas une si bonne idée, c'est-à-dire la faille dans le mur.

Pas une très bonne idée parce que la faille dans le mur n'était pas qu'un simple chemin. À peine avait-elle fait trois à l'intérieur de la brèche que l'adolescente perdait pied et se mettait à glisser dans une espèce de toboggan creusé naturellement à l'intérieur de la brèche. La chute lui donna l'impression de durer une éternité et contrairement à ce qu'elle croyait, elle n'eut pas du tout mal. La paroi était tellement lisse et douce qu'elle avait véritablement l'impression de glisser dans un vrai toboggan comme dans les parcs pour enfant. Ce fut l'atterrissage qui s'avéra le moins agréable. Une chute de cinq mètres dans le vide avant d'atterrir sur quelque chose de mou et d'humide. Plutôt sonnée, il fallut un certain temps à l'adolescente avant de réaliser sur quoi elle était assise. Et bien sincèrement, elle aurait préféré ne pas du tout le savoir. Il s'avérait que la jeune fille avait atterrit tête première sur un nid de paras vide et probablement déjà en décomposition. Lorsqu'elle réalisa enfin sur quoi elle était assise, elle se leva d'un bond, profondément dégouttée et plus du tout étourdie de sa chute. C'est à ce moment-là qu'elle entendit un homme rire.


-Il y a quelqu'un?

Demanda-t-elle d'une voix tremblante. S'il y avait un endroit dans le monde où elle ne s'attendait pas rencontrer quelqu'un c'était bien à l'intérieur d'une montagne ! Peut-être n'était-elle pas si loin de la sortie et que l'homme venait tout just...

-Oui, il y a moi, Jack Seko. Tu viens tout juste de détruire l'objet de mes études, mais ce n'est pas grave, 10 autres sont construits un peu partout dans la pièce. Tu n'es pas blessée j'espère?

-Non moi ça va... je suis désolée pour votre objet de recherche... c'était quoi?

En disant cela, Léah fit tout de suite le lien avec le prof. Seko, la référence à Hoenn en matière de pokémon. Peut-être étaient-il de la même famille...

-Oh... de simples nids de Paras et de Parasect. J'étudiais leur mode de vie. Mais toi... qu'est-ce que tu faisais à tomber du plafond comme ça...?

-En bien... je suis entrée ici parce que le professeur Chen m'envoie dans une croisière à Johto pour m'aider dans mes recherches et comme la croisière part demain de Carmin-Sur-Mer, je dois me dépêchée de m'y rendre. Or, j'ignorais qu'il faisait aussi noir dans cette grotte, je m'y suis donc perdue, un nosferapti a attaqué mon abra, un autre m'a attaqué, c'est la raison pour laquelle je suis tombée du plafond et maintenant je suis pleine de moisissure de nid de pokémon.

L'homme, voyant le visage dépitée de la pauvre adolescente qui avait terminé de raconter son histoire éclata d'un rire franc qui ne pu qu'arracher un sourire à l'adolescente. Il se pencha par la suite vers un sac de cuire brun qui gisait sur le sol et commença à fouiller à l'intérieur. L'adolescente en profita pour l'observer un peu. Il avait une carrure solide, des épaules pas trop large. Le type même du chercheur de terrain. Il portait les cheveux un peu long et brun lignés à quelques endroits par des cheveux argentés et avait une barbe d'au moins trois jours. Pas qu'il était négligé. Probablement qu'il n'avait pas quitté la grotte depuis ces trois jours.

Jack se redressa brusquement avec dans la main quelque chose qui ressemblait à une toute petite boîte très plate. Il l'a tendit à la jeune fille qui la pris, curieuse.


-Tient, c'est une carte du monde. Avec, tu peux sélectionner n'importe lequel endroit dans le monde et zoomer dessus pour avoir plus de détail sur la région que tu veux observer.

-Wow. Merci beaucoup Monsieur Seko!

-Y'a pas d'quoi. Elle risque de t'être plus utile vu ton épopé pour te rendre jusqu'ici. Surtout que, si tu avais pris à gauche à l'embranchement plutôt qu'à droite, tu serais arrivée ici beaucoup plus rapidement. Allez, bonne route! C'est par là.

Il lui pointa un chemin derrière lui où, au bout, de la lumière perçait légèrement. L'adolescente remercia le chercheur de nouveau avant de reprendre sa marche vers la sortie.

-Si jamais tu mets les pieds à Hoenn, salut mon grand frère de ma part!

* Je savais! Jack Seko, c'est le frère du Professeur Seko..!*

Jubila-t-elle intérieurement en répondant à l'homme que oui, si elle passait par Hoenn, elle saluerait son frère de sa part. Elle lui souhaita par la suite bonne chance dans ses recherches avant de se diriger d'un pas plutôt pressés vers la sortie.

Quel ne fut pas son soulagement de sentir sur sa peau le doux soleil de l’après-midi réchauffer sa peau lorsqu’elle mit les pieds en dehors de la grotte. Enfin, elle était à Azuria! Carmin-Sur-Mer n’était plus très loin maintenant! En route…!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
C'est noir une grotte...[2/2][Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sonnet du trou noir
» Louis Noir
» [AIDE] Problème d'écran noir au démarrage
» Le parfum de la dame en noir...
» Collection Rouge et noir chez Fleuve Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Mont Sélénite-
Sauter vers: