Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fears in a Row

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas Aspirot
Modérateur/Organisateur d'évents
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 23/12/2008
Localisation : Québec :D

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Fears in a Row   Jeu 16 Avr - 3:06



Fears in a Row


  • Dans les péripéties précédentes de notre jeune garçon tout récemment partit de son foyer, il a vécu une nouvelle aventure. Une première expérience dans l’univers qu’on appelle le monde pokémon, il y a une première à tous et c’est la meilleure de tous. Vous souvenez vous de votre toute première capture d’une de ses nombreuses créatures habitant cette terre? Il y a des tonnes de raison pour capturer un pokémon, par exemple être puissant, le coup de foudre pour l’une espèce ou même par pitié. C’était il y a quelques jours, que notre héros favori réalisa cette expérience sans même vraiment le vouloir, car il avait une vie à sauver, la vie d’un Butterfree. Ce papillon était différent des autres dans cette magnifique forêt, il était d’une couleur rose qui éclatait aux yeux de tous. Resplendissant était le mot pour définir cet insecte plus qu’unique. Cependant, lors de cette capture, le pauvre était blessé dû à une attaque de Beedrill, causé par notre jeune Lucas. Ce fut un accident, mais était douloureux pour un simple imprévu. Alors, pour rattraper son erreur, le garçon proposa au pauvre pokémon au sol de rentrer dans la pokéball pour prendre un peu de repos avant de passer au centre pokémon. Ce qui nous conduit à maintenant, après une visite a l’hôpital spécialiser pour ces créatures.

  • Notre héros s’est encore mis dans le trouble, cette fois ce n’est pas un pokémon qui allait souffrir, mais lui. Il voulait simplement aller voir les petits Spearows qui étaient dans les herbes près d’argenta. Il avait l’habitude d’aller prêt des pokémons dans le champ de son tuteur, le professeur Oak. La seule différence entre les deux, ceux qui sont à la maison de Lucas était apprivoisés et non ceux que l’on retrouve dans la nature. Alors, évidemment les volatiles se choquèrent contre lui et tentèrent de lui faire mal avec leurs attaques. Lucas courrait à toute vitesse vers un autre endroit, aucune destination précise pour se protéger. Tout ce qu’il savait c’est qu’il allait au nord. Selon ce que son responsable lui avait dit, après Argenta se trouve le mont Sélénite. Le jeune garçon pourrait envoyer son nouveau compagnon de route le défendre, cependant il est contre la violence et ne désire pas entamer un combat pour un causé encore plus de trouble. Comme un fameux proverbe le dit, la violence ne fait que générer encore plus de violence. Le plus longtemps qu’il courrait, plus que sa vitesse diminuait et que les oiseaux se rapprochaient. L’un des Spearows, sûrement le chef de la troupe volante, commença à lâcher des cris. Ces cris étaient puissants, même une personne à une centaine de kilomètres pourrait entendre cela. Était-ce un signe pour appeler encore plus d’aide ? C’est alors qu’un énorme oiseau sortit des grands arbres près de la route, il semblait déchaîné envers le pauvre garçon. Cela devait être lui le vrai meneur des Spearows, un Fearow, la forme évoluer et plus puissante.

  • Il régnait haut en altitude dans les cieux dans les environs des petites villes avec ses adjuvants, tel un roi sur son royaume remplis d’un peuple sous sa souveraineté. Il avait l’empire du ciel, ce qui dérangeait notre petit Lucas qui souhait pouvoir voler afin d’utiliser ce don pour le bien de la population de la planète terre. Il regarda l’oiseau planer dans le ciel au-dessus de sa tête lorsque celui-ci piqua en flèche dans sa direction, Il était en danger, la différence niveau force entre les deux était bien trop différente, la mort l’attendait peut-être s’il devait recevoir un coup de ce pokémon. Un vent froid, même glacial, commençait à souffler sur le petit chemin que suivait notre héros. L’odeur était indubitablement somptueuse. Es-ce le parfum de dieu qui venait l’emporter ? Si ce serait celui du diable, il serait chaud, peut-être bouillant accompagner d’une puanteur pas croyable. Par hasard, cette fragrance devenait de plus en plus forte lorsque le Fearow descendait sur lui. Il fallait que sa arrive, ce volatile le saisit avec ses monstrueuses pattes avec des ongles acérés qui rentrèrent dans les épaules du garçon. Cela lui transperça même ses vêtements et un peu la chair, ce qui le blessa naturellement. À cause de cela, Lucas s’effondra sur le sol de tout son long. Le pokémon était toujours agrippé aux épaules du jeune garçon. Il avait le pouvoir de faire ce qu’il voulait avec le petit endolorir.

  • Il était entrain de contourner le Mont Sélénite, peut-être qu’il avait un nid de l’autre côté de cette montagne qui à une grotte énorme dans celle-ci, où l’on peut trouver des pokémons rares. Haut dans le ciel, près des nuages blanc gonflant qui voyageait dans ce monde avec liberté et à leurs rythmes, quelque uns plus vite que certains, mais ils étaient tous en harmonies. Cela était la vue en regardant vers le haut si on n’incluait pas le plumage de couleur brune de l’oiseau à l’esprit tordu qui perdait des plumes en cours de route. En regardant la terre ferme, on ne distinguait que les choses énormes comme les pierres, les arbres, le mont et certain gros pokémons qui sont dans les bois autour du ce lieu. La hauteur de ne faisait pas peur à notre héros, car ce qu’il désire avant tout, c’est d’être dans le ciel et pouvoir voler parmis les oiseaux, les papillons ou tout simplement les créatures ayant ce don d’être dans les airs. Ce qu’il le terrifiait c’est le fait d’être prit sous le contrôle d’un pokémon à l’état d’esprit peu développé qui pourrait s’avérer agressif. La chute de cette hauteur serait fatale, s’il tombait, dès qu’il toucherait au sol tout sera foutu. Tout était une question de temps ?

  • Ils étaient rendus de l’autre côté du mont et c’est là que cela deviendra plus dangereux. Les griffes acérées de ce volatile lâchèrent sa proie sans défense qui alla chuter dans le vide pendant un moment. La mort était proche, comme le jeune garçon la sentit, il y a un moment de cela, le vent du dieu des morts c’est lever. Selon les spécialistes, celui qui chute meurs avant d’atteindre le sol, mais comment le savent-ils s’ils sont mort ? Très illogique pour ces professionnelles, toutefois il faut les croire, ils sont nos références. Lucas ne pourrait jamais survivre, la loi de la physique est contre lui. Tout ce qui monte doit redescendre ou grâce à la gravité et la force de traction que la terre exerce sur l’être humain, la vitesse sera multipliée à cause de son poids. Une chance qu’il est léger ? Des rêves jamais réalisés, des choses qu’il n’a jamais pu faire, l’adolescence qui ne vivra pas, l’amour. Bien sûr, le fait qu’il rejoindra ses parents au paradis lui semble convenable. Sa vitesse augmentait à une allure incroyable, malgré le fait qu’il aimait la vie, il souriait. Il sourait pour aucune raison apparente, il commençait même à rire dans sa tête. Ses yeux étaient maintenant rendus d’une couleur jaune, comme une grenouille. Il se considérait comme une grenouille et il avait maintenant les yeux d’une grenouille. Sa pilosité allait maintenant sur une teinte de bleue, quelque choses ce produisait. Il avait un problème de personnalité qui c’est développer suite à la mort de ses paternels, il en avait plusieurs. Celle-ci était toujours inconnue de notre héros, car le professeur Oak lui fournissait des médicaments cachés dans ses aliments ou liquide. Il sortit son Butterfree qu’il avait prénommé Sleep. Il utilisa son attaque cyclone pour diminuer la vitesse de chute pour atterrir au sol sans dommage. Le vent produit par l’insecte était puissant, dû à la vitesse occasionner par les battements d’ailes. L’atterrissage était doux, parfait.

  • Quelques choses lui sauta aux yeux. Pour être plus précis, il y en a deux choses. Deux œufs était près de la route, sûrement un dresseur qui les as perdus ou tout simplement abandonner. Malgré la personnalité énervée de notre nouveau héros, il récupéra les œufs pour pas les laisser là. Il les plaça délicatement dans son sac à dos et devait maintenant faire attention lors de ses futures actions. Il se leva, regarda autour de lui, le Mont Sélénite était dépassé, Sleep était épuisé à cause de l’effort qu’il a fourni, alors il le rappela en lui promettant une récompense. Son aventure allait continuer, il regarda une dernière fois derrière lui et le Fearow était toujours là en envoyant sa horde de Spearows sur lui. Il courra vers la prochaine ville, Azuria, ville de l’eau et des pokémons aquatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fears in a Row
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Chemin Argent/Mont Sélénite-
Sauter vers: