Pokémon Utopia

La fusion de Pokémon no Sekai et Pokémon Journey.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Passion commune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léah M. Knopfler
Admin
Admin
avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 23/12/2008
Age : 25

Carte de dresseur
Pokemons:
Inventaire:
Badges/rubans:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Passion commune   Dim 19 Avr - 6:28

Scène 8: Passion commune.


Ce qui était certain pour Léah, c'était que la traversée d'une montagne aussi imposante que le mont Sélénite creusait l'appétit. Elle n'avait pris aucune pause de tout son voyage sous-terrain par peur du noir et parce qu'elle souhaitait en sortir le plus tôt possible, mais la traversée en question c'était avérée beaucoup plus longue que prévus. Hors, maintenant Léah mourrait de faim et l'odeur des restaurants pas très loin qui servaient les derniers clients retardataire de 2h de l'après-midi.

Bien évidemment Léah n'avait pas le temps ni l'apparence demandée pour entrer dans un restaurant, aussi basic soit-il. Avec ses cheveux en bataille à cause de la chute, de ses vêtements crasseux et mouillés et de son visage terreux, aucun restaurant ne l'aurait laissé entrer, même si elle avait payé le triple d'un couvert normal. Ça aurait fait fuir les clients et donné une mauvaise réputation au restaurant. Tous ça, Léah le savait et c'était pourquoi l'idée ne lui avait même pas effleurée l'esprit et c'était pourquoi elle avait décidé que, d'acheter de l'argent dans un marché serait une meilleure idée... mais avant, se laver!

Par chance, une rivière coulait au nord d'Azuria et Léah avait envi de prendre un petit plongeon. Direction, la rivière ! Le chemin n'était pas très long à suivre et très étrangement, c'était complètement désert. Comme elle ne souhaitait pas entrer nulle part, elle vérifia qu'il n'y avait personne dans les environs avant d'aller enfiler son maillot de bain dans un buisson à l'écart et de courir jusqu'à la rivière, histoire de se rafraîchir un peu, mais surtout de se nettoyer. Tâche assidue puisque la crasse que Léah avait accumulée dans la grotte à cause du nid de paras et de l'attaque de nosferapti était vraiment tenace et disons le, ne sentais pas très bon, ce qui était très désagréable pour l'adolescente normalement toujours vêtue de manière impeccable. Au moins elle n'avait pas mis de vêtement qui se salissaient facilement, cela aurait été pire!

Une fois bien nettoyée de toute cette crasse, Léah profita du temps qui lui restait pour relaxer un peu. Le temps avait beau presser, Léah savait qu'elle aurait le temps de prendre le bateau quand même et que, dans le pire des cas, elle n'aurait qu'à dormir en se faisant bronzer pour récupérer le peu de sommeille qu'elle avait pris pendant sa « randonnée » Jadielle/Carmin-sur-mer.


* Impossible de relaxer dans de tels conditions! *

Songea la jeune fille lorsque, pour la quinzième fois en moins de cinq minutes, son ventre c'était mis à gargouiller. Décidément, elle avait vraiment faim et ne pourrait pas relaxer comme il se devait sans avoir mangé. Elle sortit donc de l'eau et tâcha de se sécher avant de remettre des vêtements plus propres et de retourner vers la ville pour trouver un marchand ambulant afin de lui acheter de la nourriture. Elle n'avait plus de nourriture dans son sac et ne tenait pas particulièrement à aller dans un grand restaurant, le temps lui manquant ainsi que l'argent. De toute façon, elle mourrait d'envies de manger des brochettes de poulet et justement, le marchand ambulant au coin de la rue où Léah marchait en vendait. Elle acheta quatre brochettes avant de se chercher un banc libre dans le parc à deux rues de là.

Le parc était vraiment très joli. Des fleurs avaient été plantées un peu partout pour que, de haut cela ait l'air de pokémon eau. Bien sûre, du point de vue de Léah se n'était pas très évident à voir, mais c'était tout de même très joli avec toutes ces couleurs. Le banc qu'elle avait repéré était à l'ombre d'un grand saule pleureur et était juste devant un bosquet qui camouflait une fontaine et une poubelle. La jeune fille déposa son sac à sa droite et à sa gauche, le papier contenant les trois brochettes de poulet qu'elle n'avait pas encore mangé, la quatrième étant dans son autre main. Décidément, elle mourrait de faim! Elle engloutit très rapidement la première brochette et la deuxième ne subit pas un sort vraiment plus heureux. Lorsqu'elle allait prendre la troisième dans sa main, elle tendit la main, sans regarder, pour se rendre compte que plus rien n'y était. Elle vérifia de nouveau et constata que, comme elle le croyait, ses brochettes n'y étaient plus. À la place, il y avait un petit pokémon bleu qui la fixait, un sourire tout à fait adorable sur son visage tout rond et bleu.

C'était un pokémon que la jeune fille connaissait très bien pour en avoir côtoyé un pendant tout son séjour à l'hôpital lorsqu'elle avait souffert de sa leucémie. Un pokémon pareil à celui-là venait la voir à tous les jours pour partager sa collation avec la jeune fille qui à l'époque ne devait avoir que 10 ans. Ses parents lui avaient alors confié que c'était très inhabituel qu'un pokémon comme goinfrex, c'était son nom, partage sa nourriture avec quelqu'un. Généralement c'était un pokémon du genre gobe-tout. D'ailleurs, celui qu'elle avait en face d'elle avait une brochette de bois (probablement ce qui restait de la brochette de poulet) dépassant de la bouche et l'autre brochette dans sa petite patte droite.

Le pokémon, ayant finalement remarqué que l'adolescente le fixait de ses yeux noisette avala ce qui restait de la brochette avant de gober tout rond la seconde qu'il tenait dans sa main et de faire un sourire tout à fait adorable à la propriétaire initiale de la nourriture. Le pokémon se leva ensuite sur le banc pour venir sentir de plus près la jeune chercheuse, voir si elle avait d'autre nourriture et arriver à la hauteur de la main qui avait tenu les brochettes, il commença à la lécher. La jeune fille en profita pour faire sortir de sa pokéballe, avec son autre main, son abra, qui, sans même que la jeune fille ait besoin de lui dire à voix haute qu'elle voulait que le pokémon lance un Psykoud'Boul en direction du pokémon gourmand. Bien évidemment, pris par surprise le pokémon tomba au sol, étourdit par le coup, mais se ressaisit très rapidement et se mit en boule au sol avant de charger avec roulade le abra, faisant preuve d'une vitesse de réaction qui étonna la jeune fille.



120/200


180/200


La télépathie était vraiment un avantage incroyable pour la jeune fille, qui n'avait pas besoin de crier ses ordres pour que le abra la comprenne. C'était la beauté des pokémons psychiques. Plus on les côtoyait, plus le lien était grand et moins ils avaient besoin de parler pour se comprendre. Le pokémon avait donc compris que c'était avec Riposte et téléportation que Léah voulait qu'il utilise. C'est ce qu'il fit. Roulade le frappa en premier, mais avec Riposte il fit deux fois plus de dégât au pokémon avant de se téléporter en haut d'un arbre pour empêcher le pokémon le lui rouler encore une fois dessus.

40/200


140/200


L'adolescente, voyant que le abra ne pourrait pas lui enlever plus de point de vie que ce qu'il restait au pokémon sans prendre une chance de le mettre K.O. décida qu'il était temps de lui lancer un pokéball. Action qu'elle fit immédiatement, pendant que le pokémon était occupé à essayer de trouver un moyen pour attaquer le abra qui c'était endormi en haut de l'arbre. La balle le capta sans aucun problème puis se mit à se secouer de gauche à droite. Une fois... deux fois... PAF! Le pokémon en ressortit une première fois, sous le regars ébahit qui croyait sa capture réussite. La balle lui revint entre les mains et elle la relança aussitôt sur le pokémon qui, de nouveau, cherchait à attaquer le abra. De nouveau, la balle roula au sol. Une fois... deux fois... trois fois. Voilà! Le Goinfrex était capturé!

Rappellant immédiatement son abra, qui avait fait un merveilleux travail, dans sa pokéball, elle fit ressortir le Goinfrex de l'autre afin de mieux faire connaissance avec son nouveau compagnon. Fort heureusement, la promesse de lui acheter deux nouvelles brochettes de poulet semblèrent tout de suite lui enlever une quelconque rancune et c'est avec comme nouvel acolyte un pokémon aussi gourmand qu'elle pouvait l'être, qu'elle retourna au marchand ambulant tenir sa promesse avant de se remettre en route vers Carmin-Sur-Mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Passion commune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salgesch,unique commune alémanique avec DVB-T par cable.
» La poésie, ma passion.
» La lecture, ma passion
» LE BARRAGE DE MALPASSET - commune de FREJUS (Var)
» PASSION - CHEVRONS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Utopia :: L'Univers du RP :: Kanto :: Azuria-
Sauter vers: